Applications des connaissances issues du développement durable, de l'environnement et de la systémique, au design industriel de produits dans une approche de macroconception

par Andréa Franco Pereira

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Pierre-Henri Dejean.

Soutenue en 2001

à Compiègne .


  • Résumé

    Cette thèse concerne la prise en compte du développement durable dans la conception des produits soit : la continuité des activités de production industrielle, la préservation de la nature et la quête de la qualité de vie individuelle et collective. Malgré le développement des outils d'écodesign, les problèmes environnementaux subsistent, ce constat établi, les raisons ont été trouvées au niveau des outils qui traitent uniquement des aspects écologiques et ne considèrent pas les interactions des acteurs. La modélisation du cycle de vie du produit a été conduite dans le but d'identifier les effets environnementaux, les complexités interrelationnelles et les paradoxes du système. Les études de cas considérées concernent les phases amont et aval du processus : l'exploitation des bois d'Amazonie et les emballages ménagers et leurs déchets. Ces terrains confirment que la complexité n'est pas prise en compte par la conception. Deux niveaux de complexité ont pu être identifiés : organisationnelle avec la collecte et le tri des déchets d'emballage qui contraint le recyclage des matériaux, informationnelle liée au transfert d'informations relatives aux possibilités offertes par la diversité des bois en Amazonie. Un classeur est proposé au concepteur pour permettre de connaître les qualités des bois et favoriser leurs combinaisons et leurs substitutions. Cette diversification contribue à l'exploitation durable de la forêt, et permet d'étendre l'offre pour le consommateur en fonction de caractéristiques sensorielles des bois ignorés jusqu'à présent. La production industrielle durable peut ainsi s'appuyer sur le renouvellement de la matière première et une adhésion plus franche du consommateur aux gammes plus étendues de produits qui lui sont proposés. Cette première contribution montre qu'il est possible de sortir du paradoxe marqué par une croissance des connaissances scientifiques inefficaces par rapport à la croissance concomitante des dommages environnementaux.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (346 p.)
  • Annexes : 118 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001 PER 1344
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.