La voute en aerien dans l'architecture chinoise : des wuliang dian aux yaodong

par Caroline Bodolec

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de André Guillerme.

Soutenue en 2001

à CNAM .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans l'architecture chinoise, la voute est tres rarement utilisee a l'air libre avec des massifs de culee (en aerien). Les voutes des tombes, des ponts ou des ouvertures de pagodes ou de remparts sont des ouvertures dans des masses, les poussees et charges etant contre-carrees par les masses environnantes. Seuls deux types de batiments sont construits en aerien : les wuliang dian -batiments sans poutre- et les yaodong. Les wuliang dian sont des batiments imperiaux et monastiques construits au tournant du xvii e m e siecle. Douze edifices ont ete recenses, la plupart furent construits par le moine bouddhiste miao feng (1540-1613). Les yaodong sont une variante des habitations troglodytiques du haut plateau de lss et construits sur le meme plan que celles-ci. Les yaodong appareilles, dont les plus anciens datent du xviii e m e siecle, constituent aujourd'hui 80 % des yaodong des provinces du shaanxi et shanxi. Les deux types de batiments presentent d'indeniables parentes techniques. La premiere partie de la these est consacree aux formes, materiaux et techniques de la voute dans l'architecture maconnee, offrant les bases techniques pour comprendre l'emergence de cette forme a la periode ming. Dans la deuxieme partie, les wuliang dian sont etudies pour eux-memes -formes, dates de construction et commanditaires- mais egalement dans le contexte plus large de la construction etatique des xvi e m e-xvii e m e siecles. La question des transmissions de techniques est alors abordee ainsi que le role specifique des maitres-d'uvre par l'etude de la biographie de miao feng. La troisieme partie est consacree aux yaodong. La chronologie des formes et des techniques ainsi que leur place au sein du monde chinois sont etudiees ainsi que la question des influences exterieures ainsi que la transmission des savoir-faire par les manuels techniques. Un lexique des termes d'architecture maconnee a ete realise pour une meilleure comprehension de ce domaine technique.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Maisonneuve & Larose à Paris

L'architecture en voûte chinoise, un patrimoine méconnu


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 577 p.
  • Annexes : 124 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 408
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : Th A 408
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th A 408 Double
  • Bibliothèque : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Th A 408 Double
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Maisonneuve & Larose à Paris

Informations

  • Sous le titre : L'architecture en voûte chinoise, un patrimoine méconnu
  • Détails : 1 vol. (315 p.)
  • Notes : Titre original de la thèse : La voûte en aérien dans l'architecture chinoise : wu liang dian aux yao dong.
  • ISBN : 2-7068-1844-1
  • Annexes : Bibliogr. p. 281-302. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.