Etude des mecanismes moleculaires impliques dans le controle hormonal et tissulaire de l'expression du gene d'une aldo-ceto reductase, mvdp/akr1b7, dans le cortex surrenalien et des lignees cellulaires steroidogenes

par CHRISTELLE AIGUEPERSE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de GEORGES VEYSSIERE.

Soutenue en 2001

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le gene mvdp (mouse vas deferens protein) code pour une aldo-ceto reductase. Il est exprime dans le cortex surrenalien de differents rongeurs ou son expression est restreinte a la zone fasciculee. La proteine mvdp est responsable de la detoxication de l'isocaproaldehyde, produit lors de la 1 o etape de la steroidogenese. Son expression est controlee par l'acth essentiellement a un niveau transcriptionnel, a l'image des genes de la steroidogenese. Mvdp est egalement retrouvee dans d'autres tissus steroidogenes : ovaires et testicules, a des niveaux d'accumulation plus faibles. Le controle hormonal du gene dans les cellules surrenaliennes et testiculaires utilisent cependant des mecanismes differents. Les mecanismes moleculaires de ce controle ont ete analyses par des experiences de transfections transitoires et de retard sur gel. Dans des cellules cortico-surrenaliennes y1, la plus petite region promotrice capable de produire une activite basale et induite par l'ampc est la region -121/+41. Un site de liaison atypique pour le facteur specifique des tissus steroidiens sf-1 (102), et un site pour nf1 (76), sont necessaires a une activite maximale du promoteur. La reponse hormonale requiert une cooperation fonctionnelle entre les sites 61 et 52 fixant, respectivement, les facteurs c/ebp<ss> et sp1. Finalement, des elements responsables de la difference d'expression de mvdp dans les cellules de leydig et cellules cortico-surrenaliennes sont contenus dans la region 510/+41. Cette region fixe des complexes proteiques communs aux cellules y1 et ma-10 contenant le facteur sf-1 sous forme de monomere (458) ou d'oligomere (503), ainsi qu'un complexe non identifie specifique des cellules surrenaliennes (503).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 241 p.
  • Annexes : 369 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.