Le système de gouvernance territorial au défi de la transition urbaine

par Gabriel Jourdan

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Francis Beaucire.

Soutenue en 2001

à Cergy-Pontoise .


  • Résumé

    Cette étude géographique du pouvoir local veut cerner les liens entre actions publiques et transformations de l'espace, à Toulouse et sur la Côte d'Azur. L'analyse se focalise sur les conséquences de la transition urbaine et son accompagnement par la planification urbaine et la programmation des infrastructures de transport. La transition urbaine est le processus de transformation de la ville causé par la généralisation de l'automobile. On passe d'une urbanisation dense et compacte, à l'échelle du piéton, à une ville étalée polarisant une vaste " aire urbaine. " Cette mutation devait être canalisée par les premiers schémas d'aménagement des " aires métropolitaines ", mis en chantier à la fin des années 1960. Mais ceux-ci ont échoué. Les communes périurbaines se sont opposées à la régulation de l'étalement urbain, par ailleurs favorisé par le développement des axes routiers. Cette périurbanisation génère des dysfonctionnements. Perceptibles dès le milieu des années 80, ils motivent une relance de la planification encouragée par l'Etat et les représentants du monde économique local. Celle-ci se combine avec l'émergence d'un nouveau référentiel : le développement urbain durable. Mais les documents dernièrement adoptés ne semblent toujours pas capables de réguler efficacement la transition urbaine, même s'ils induisent des évolutions encourageantes. Notre travail souligne la difficile régulation de la croissance et de l'étalement urbain, ainsi que la complexité des jeux d'acteurs sous-jacents. L'inertie des logiques techniques et politiques semble bloquer durablement l'émergence d'une vision plus globale des territoires. Pourtant, les dysfonctionnements causés par la transition urbaine et la non-durabilité d'une ville de plus en plus étalée appellent à une planification plus intégrée et moins centrée sur la mobilité automobile.


  • Résumé

    This work is a geographical study of urban governance. It tries to underline the link between "urban transition", town planning and transportation policies. The "urban transition" means the city moves from a pedestrian organization (the compact city) to a car organization (the dispersed city. ) This process causes automobile dependence and has negative impact on urban sustainable development. Planners wants to control city-sprawl and facilitate car transit. But suburbs and rural municipalities wants more city sprawl and try to stop any control of the land-use at the urban region level. This gap between political and technical logic prevents from any control of urban sprawling, while roads and highways reduce time travel. More and more people can choose peripheral localization for housing, and go fast in the urban region's center. Since a few year, urban planing tries to promote urban sustainable development. Control the "urban transition" is a key issue. But in Nice and Toulouse, "urban region planing governance systems" seams not able to reach this goal. However, external constraints - like national and European laws, or demographic evolution - push some more "sustainable" municipal policies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 491 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque universitaire. Site des Cerclades.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG CERG 2001 JOU
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3389
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.