Intégrines αv et chimiorésistance dans les carcinomes ovariens humains

par Sylvie Maubant

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Pascal Gauduchon.

Soutenue en 2001

à Caen .


  • Résumé

    Les intégrines, glycoprotéines transmembranaires hétérodimétriques, sont impliquées dans les intéractions cellule-cellule et cellule-matrice extracellulaire. Elles constituent des sites d'adhérence à la surface cellulaire et participent à la transmission de signaux régulateurs de nombreux processus physiologiques et pathologiques. L'objectif de la thèse était de déterminer dans quelle mesure les intégrines pourraient contribuer à la résistance au cisplatine des tumeurs ovariennes humaines et d'explorer la signification des variations de leur expression et celle des molécules de signalisation associées en terme clinique. La lignée résistante IGROV1-R10 a été obtenue par traitement au cisplatine des cellules de la lignée IGROV1. L'analyse du répertoire des intégrines v a révélé que l'acquisition de la résistance s'accompagnait d'un enrichissement de cellules exprimant à leur surface l'intégrine v 5,récepteur notemment impliquédans le contrôle de la prolifération. Nous avons étudié les conséquences de la surexpression de l'intégrine v 5 à la surface de transfectants 5 stables de la lignée IGROV1 sur les propriétés adhésives, la croissance et la réponse au cisplatine. Les tranfectants 5 se sont révélés plus sensibles à l'effet de la drogue que la lignée parentale. La FAK joue un rôle central dans la transduction des signaux initiés par les intégrines. Sa perte de fonction ou d'expression conduit à l'activation de l'apoptose. Un traitement au cisplatine peut modifier son niveau d'expression et induire son clivage. Nous avons étudié dans les tumeurs primaires et les métastases associés l'expression des intégrines et de différentes molécules susceptibles d'intervenir dans la réponse cellulaire au traitement. Cette étude immunohistochimique avait pour but de rechercher des corrélations entre ces marqueurs biologiques et plusieurs paramètres clinico-pathologiques. La présence simultanée de FAK, p27Kipl et p23 serait un facteur péjoratif pour la survie des patientes.

  • Titre traduit

    αv integrins and chemoresistance in human ovarian carcinoma


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (236 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 203-237

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Madeleine Brès (Santé).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 CAEN 4013
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 321026/2001/13
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.