Etude des potentialités de la spectroscopie par résonance magnétique dans la compréhension de la physiopathologie des schizophrénies

par Pascal Delamillieure

Thèse de doctorat en Recherche clinique, innovation, technologie, santé publique

Sous la direction de Sonia Dollfus.

Soutenue en 2001

à Caen .


  • Résumé

    La Schizophrénie est une des maladies qui a engendré le plus d'hypothèses quant à son étiologie et sa physiopathologie, depuis celle d'une pathologie neurodégénérative jusqu'à celle d'une pathologie neurodéveoppementale. Depuis quelques années, la Spectroscopie par Résonance Magnétique (SRM) a connu un espoir important et permet désormais de rechercher la matière dont les troubles schizophréniques s'incarnent dans les modifications du fonctionnement cérébral. Le cadre de ce travail est l'étude de l'apport de la spectroscopie par résonance magnétique dans la compréhension physiopathologique des schizophrénies au travers de la recherche de modifications métaboliques cérébrales. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 181 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 99-118

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 CAEN 3025
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2015-008878
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.