Absorption et régénération de l'azote dans les systèmes côtiers : réponse à des apports massifs de nitrate

par Isabelle Colobert Le FLoch

Thèse de doctorat en Chimie marine

Sous la direction de Pierre Le Corre.

Soutenue en 2001

à Brest .


  • Résumé

    La dynamique de l'azote a été étudiée le long du gradient salé dans un système côtier soumis à l'apport massif de nitrate (baie de Morlaix, manche occidentale). La technique du traceur azote-15 a été utilisée afin de déterminer les flux d'absorption et de régénération de l'azote au cours du cycle annuel. Dans le domaine côtier de référence, peu enrichi en azote, le nitrate est peu utilisé. Son absorption est limitée par le faible niveau d'éclairement des cellules phytoplanctoniques. L’ammonium est la principale source d'azote pour le phytoplancton. La régénération de ce composé est importante. Elle est majoritairement attribuée aux protozoaires de petite taille (<10 m) et principalement aux ciliés. Dans le domaine enrichi en azote, selon le caractère homogène ou stratifié de la colonne d'eau, deux situations sont observées. Dans le domaine homogène, malgré l'apport massif de nitrate, ce composé est peu utilisé. L’ammonium est la principale source d'azote pour le phytoplancton. La régénération de l'ammonium couvre 65% des besoins dans la colonne d'eau. Elle est essentiellement attribuée aux ciliés. Dans le domaine stratifié, l'utilisation du nitrate est élevée en hiver et réduite le reste de l'année. Ceci est lié d'une part à la stratification marquée de la colonne d'eau qui confère au phytoplancton des conditions d'éclairement favorables et d'autre part à la forte proportion de nitrate à cette époque. En dehors de cette période, l'ammonium est nettement plus utilisé que le nitrate. La régénération de l'ammonium satisfait à elle seule les besoins en ammonium du phytoplancton. Elle est assurée à la fois par les ciliés et par les bactéries. Quel que soit le domaine considéré dans le gradient salé, le nitrate est peu utilisé par le phytoplancton et est exporté pour une large part au-delà de la zone de mélange eaux douces-eaux salées. Le sédiment joue un rôle important dans ce système en piégeant une partie du nitrate et en relargant de l'ammonium dans la colonne d'eau.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (219 p.)
  • Annexes : 221 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M-140120020001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.