Peindre et écrire autour : la dynamique des systèmes dans l'oeuvre d'E.E. Cummings

par Cécile Cormier

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Yves-Charles Grandjeat.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Le projet de cette thèse est de décrire et d'analyser la méthode compositionnelle et l'esthétique d'E. E. Cummings comme une tentative pour cerner les objets du monde et redéfinir les contours de celui-ci. L'oeuvre poétique de Cummings sont considérées à parts égales, et la nature des multiples passerelles que cet artiste jette entre deux systèmes sémiotiques, dont le cousinage ne va pas sans différences ni différends, fait l'objet d'un examen minutieux élaboré à partir d'un corpus limité de poèmes, de tableaux et de dessins datant principalement des deux décennies 1920-1930 (période où se fait et se défait l'invention du sens dans les deux formes d'art). Articulée en trois parties allant de l'entour historique à l'intime psychique de l'oeuvre, la thèse tend à montrer comment l'artiste à partir d'une problématique du mouvement, en vient à ériger un système particulièrement complexe de représentation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol.(II-391 f.)(312 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 298-312

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.