Datation en archéologie : des recherches méthodologiques aux référentiels chronologiques

par Céline Roque

Thèse de doctorat en Physique des archéomatériaux

Sous la direction de Françoise Bechtel.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Parmi les méthodes de datation mises en oeuvre en archéologie, la thermoluminescence (TL) et la luminescence stimulée optiquement (OSL) ont été largement développées et font l'objet des recherches rapportées ici. Elles visent en particulier à étendre le champ d'application de la TL à des objets considérés comme difficilement datables (pierres de foyer : galets de quartz et calcaires). De plus, un lien fort est apparu entre le passé thermique des matériaux à dater, leur comportement en TL et la fiabilité de la datation ; il en résulte la nécessité de reproduire au mieux les conditions de chauffage initiales des échantillons dans le protocole expérimental. Parallèlement, nous avons montré que l'étude par OSL de terres cuites pouvait permettre de gagner en précision et d'accéder à la datation d'échantillons posant problème en TL. Enfin, des difficultés aux conditions d'enfouissement des objets à dater ont dû être prises en compte. L'application de ces avancées méthologiques sur un matériel jugé pertinent, issu de sites de référence, a permis d'obtenir des datations fiables et précises, contribuant de manière significative aux problématiques posées. Ainsi, un calage chronologiq ue sûr de la séquence stratigraphique solutréenne de Laugerie Haute (Dordogne, France) a pu être proposé. De même, une chronologie absolue fine de deux phases du Néolithique Récent identifiées sur le Tell de Dikili (Macédoine orientale, Grèce) a été établie. Enfin, les études menées sur deux sites péruviens emblématiques attribués à la culture préhispanique "Moche" apportent un éclairage nouveau sur son calage dans le temps. Finalement, les avancées méthodologiques réalisées dansle cadre de ces recherches ouvrent de nouvelles possibilités d'application de la TL et de l'OSL pour la résolutio n des grandes problématiques chronologiques qui jalonnent notre histoire.

  • Titre traduit

    Dating in archaeology : from methodological researches to chronological referentials


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 406 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 389-406

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.