Les relations raciales en Grande-Bretagne : le cas de la communauté indo-pakistanaise de Bristol de 1947 à la fin du siècle

par Vincent Latour

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Marie-Claire Rouyer.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Ce sujet s'inscrit dans une problématique trés contemporaine : l'évolution des sociétés occidentales devenues des sociétés pluriculturelles et pluriraciales du fait de l'accélérat ion des mouvements migratoires aprés 1945. La nature de cette thèse est double. Elle est historique par certains aspects. En effet, le statut de ville portuaire de Bristol, sa proximité avec l'Europe continent le, son implication dans les échanges transatlantiques, justifiaient que l'on interroge l'histoire, afin de mettre en évidence ruptures et continnuités dans l'accueil des minorités religieuses et raciales. Par d'autres aspects, cette thèse aune forte teneur en sciences sociales. Elle s'inscrit dans la tradition de la sociologie des communautés chère aux pionniersde l'Ecole de Chicago, dont l'objet sont les groupes humains en transition. En effet, sa deuxième partie est le fruit de deux enquêtes de terrain. La première, de portée générale, fut menée entre 1995 et 1997. L'autre, plus spécifique et circonscrite à une "inner city" de Bristol, Easton, eut lieu en 2000

  • Titre traduit

    Race-relations in Great-Britain : the case of Bristol's Indo-Pakistani community from 1947 to the End of the century


  • Résumé

    Résumé : This subject comes within the scope of a very contemporary issue : the evolution of western societies, which became multicultural and multiracial as a result of the acceleration of migratory movements after 1945. The nature of this thesis is twofold. It is historical in certain respects. Indeed, the status of Bristol as a port, her geographic closeness to the continent, her implication in transatlantic trade, made it compulsory to turn to history, so as to highlight both continuities and changes in her attitude to religious and ethnic minorities. In other respects, this thesis' content is also sociological. It is in keeping with the tradition of the sociology of communities (whose object are human groups in transition),a tradition started in the early 20th century by the pioneers of the Chicago School of sociology. Indeed , the second half of the thesis is the outcome of two phases of fieldwork. The first, whose scope was general, was carried out between 1995 and 1997. The second which was carried out i 2000, was more specific and was circumscribed to a Bristol inner city, namely Easton.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Les relations raciales en Grande-Bretagne : le cas de la communauté indo-pakistanaise de Bristol de 1947 à la fin du siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(408 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr p. 290-303

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Atelier national de reproduction des thèses à Lille

Informations

  • Sous le titre : Les relations raciales en Grande-Bretagne : le cas de la communauté indo-pakistanaise de Bristol de 1947 à la fin du siècle
  • Détails : 408 p.
  • ISBN : 2-284-03975-8
  • Annexes : Bibliogr p. 290-303
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?