Les débuts de l'architecture religieuse gothique et l'introduction du gothique du Nord dans le diocèse d'Angoulême(fin XIIe-début XVe siècle)

par Marylise Ortiz

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de

Soutenue en 2001

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The beginnings of gothic religious architecture and the introduction of Northern gothic in the diocese of Angoulême (end 12th-start 15th century)


  • Résumé

    Les deux grandes périodes, d'une part du premier gothique et d'autre part de l'introduction du gothique du Nord et du gothique rayonnant, sont étudiées dans le diocèse d'Angoulême au travers de l'analyse architecturale d'une soixantaine d'édifices. La période du premier gothique est illustrée à partir des années 1170 par un édifice majeur l'abbatiale de La Couronne, aux portes d'Angoulême. Cette architecture associe héritage de l'art roman, aspect sévère - est le reflet d'une tendance générale de l'époque de Philipe Auguste - et apports nouveaux avec l'introduction des formes gothiques de l'Ouest. Elle témoigne de l'influence des régions voisines, particulièrement du domaine angevin dans un premier temps, puis poitevin avec l'impact du chantier de la cathédrale de Poitiers. Quelques édifices seront à leur tour influencés par ce chantier exceptionnel. La pénétration du gothique du Nord, que l'on peut situer dans les années 1240-1250 est plus difficile à saisir en raison du petit nombre de vestiges, alors que l'on sait que la cité des comtes d'Angoulême est alors prospère et que les relations avec la France du Nord sont en place du fait de la présence d'un évêque venu de Tours et d'hommes du roi aprés 1242 ; elle transparaît cependant à travers des constructions des Franciscains d'Angoulême. Ce sont plus généralement les formes de l'"opus francigenum"qui se diffusent dans le diocèse auxquelles sont mêlés dès le milieu du XIIe siècle des apports régionaux. Se définit alors une architecture rayonnante "rustique", qui s'appuie sur les conceptions des ordres mendian s et qui bénéficie également d'apports méridionaux. Cette architecture gothique rayonnante perdure jusqu'au début du XVe siècle. Ainsi le diocèse d'Angoulême apparaît comme un territoire perméable aux influences des régions proches, celles plus septentrionales du Poitou et de l'Anjou, puis du milieu de l'Ile-de-France, mais qui est aussi en contact avec les territoires mérdionaux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 6 vol.(581 f.)(588 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f.475-513

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque Michel Foucault.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.