Quête d'identité, quête d'une écriture dans l'oeuvre des romancières sud-africaines blanches de 1883 à 1994

par Susan Barrett

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Marie-Paule Vigne.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    La littérature sud-africaine blanche a toujours été dominée par les romancières. Un des thèmes sous-jacents dans leurs oeuvres est la qu^ete d'identité. Dès l'origine elles se trouvèrent dans une situation paradoxale. En tant que blanches elles étaient colonisatrices mais les Européens les considéraient comme inférieures parce qu'Africaines. En tant que femmes elles étaient exploitées mais en tant que blanches elles étaient exploiteurs. Avec la dégradation de la situation politique la question se posa de savoir m^eme si elles auraient une place dans une société post apartheid. Cette qu^ete d'identité est étroitement liée à la qu^ete d'une écriture qui reflète la réalité de leur vie. A travers des romans de Jillian Becker, Elleke Boehmer, Menán Du Plessis, Sheila Fugard, Nadine Gordimer, E. M. Mac Phail, Daphne Rooke, Melina Rorke, Sheila Roberts, Olive Schreiner, Pauline Smith et Rose Zwi, cette double quête est analysée. Trois genres romanesques existants, le "bildungsoman", le roman pastoral et le roman d'aventures, font chacun l'objet d'une étude de leurs spécifités sud-africaines. Le dernier chapitre est consacré à l'écriture particulière qui est née dans les quinze années de l'apartheid.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 405 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : f. 315-362

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.