Effets vasorelaxants de substances polyphénoliques et du resvératrol sur l'aorte isolée de rat

par Anne Mendes-Plogin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Biologie - Santé

Sous la direction de Jean-Louis Freslon.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Dans la partie bibliographique de ce travail, nous avons fait le bilan des nombreux travaux consacrés au monoxyde d'azote depuis sa découverte, puis nous avons exposé les différents arguments en faveur de l'existence du "French paradox" avant de décrire les diverses substances polyphénoliques entrant dans la composition du vin. Dans la partie expérimentale, nous avons étudié les effets de plusieurs de ces substances, les oligomères procyanidoliques (OPC), les anthocyanes et le resvératrol (RES) sur des anneaux d'aorte de rat in vitro. Nous avons ensuite tenté d'expliquer leur mécanisme d'action. Des anneaux d'aorte de rat avec ou sans endothélium ont été précontractées avec une solution hyperpotassique (60 mM) et incubées avec des doses cumulatives d'OPC et d'anthocyanes (10 ̃7 à 103̃ M). A partir de ces résultats nous avons pu construire des courbes concentration-effet des substances précitées. Les OPC et les anthocyanes ont induit des relaxations dépendantes de l'endothélium et du NO. Ces relaxations ont été inhibées par le réactif bleu 2, un antagoniste des récepteurs purinergiques de type P2Y1 et l'apyrase qui hydrolyse spécifiquement l'ATP, suggérant que ces composés puissent être à l'origine d'une libération d'ATP, lequel irait secondairement stimuler les récepteurs purinergiques P2Y1 et P2Y2 conduisant à une libération de NO. Le RES a induit une relaxation indépendante de l'endothélium qui n'a été inhibée ni par l'indométacine ni par le cycloheximide. Ces résultats suggèrent que la synthèse de dérivés prostanoiqies et la néosynthèse de protéines n'interviennent pas dans le mécanisme d'action relaxant du RES. Le RES a inhibé significativement la contraction induite par des solutions hyperpotassiques de molarités croissantes, suggérant un effet possible de celui-ci sur les canaux calciques dépendants du potentiel. Dans leur ensemble, ces effets mis en évidence in vitro sont compatibles avec l'hypothèse d'effets bénéfiques exercés in vivo sur le système cardiovasculaire par les substances poyphénoliques présentes dans le vin.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.132-156

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque des Sciences du Vivant et de la Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2001-899
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.