Le statut nutritionnel et les comportements alimentaires de la personne âgée et ses relations avec l'état de santé : bilan et perspectives de l'enquête PAQUID

par Valérie Deschamps

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Epidemiologie et Intervention en santé Publique

Sous la direction de Pascale Barberger-Gateau.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    L'alimentation est un facteur environnemental majeur qui conditionne l'état de santé de la personne tout àu long de sa vie. Le stress oxydatif impliqué dans le vieillissement pourrait être modifié par certains aliments anti-oxydants. Objectif : décrire le comportement alimentaire des personnes âgées et étudier la liaison entre l'alimentation, l'évolution des performances cognitives et le risque de survenue ultérieure d'une démence, ainsi qu'avec le risque de dépendance et de mortalité. Méthodes : Le statut nutritionnel a été investigué par l'IMC, des valeurs biologiques HDL-cholesterol, vitamiines E, A et MDA, au sein de la cohorte PAQUID. Une enquête nutritionnelle détaillée et un fréquentiel abrégé ont été réalisés. Les sujets ont été suivis entre 2 et 8 ans. Résultats : Les comportements alimentaires et le statut nutritionnel des personnes âgées varient selon le sexe, l'âge, le niveau d'étude, le statut marital et les notions d'appétit et de plaisir de manger. Des "aliments plaisir" (café, thé, chocolat, fruits secs) marquent l'importance de la dimension sociale de l'alimentation de par leur association avec un meilleur état de santé du moment et une prédiction de persistance de l'autonomie à 5 ans. La consommation d'au moins un plat de poisson par semaine est associée à un risque moindre de survenue de démence 7 ans après mais également de mortalité. Les sujets qui présentent des niveaux bas de vitamine E et A et des niveaux élevés de MDA ont un risque accru de développer une démence. Un taux de HDL-cholesterol élevé est associé à un moindre risque de démence. Ces résultats confortent la théorie du stress oxydatif dans le vieillissement cérébral. Nos résultats sont en faveur d'une relation causale de la démence sur la perte de poids. Conclusion : Des interventions nutritionnelles et d'éducation pour la santé pourraient être proposées à des personnes à risque identifiées sur la base de facteurs nutritionnels, psychosociaux et peut-être génétiques.

  • Titre traduit

    Nutritional status and nutritional behaviors of elderly people and its relation with health : results and perspective of the PAQUID study


  • Résumé

    Diet is a major environmental factor, which conditions health of the person throughout her life. Certain nutrients could modify oxidative stress implied in ageing. Objective : To describe the nutritional behavior of the old people, to give a progress report on the factors of risk can generate a food imbalance in this population and thereafter to study relation between diet and evolution of the cognitive performances and the risk of dementia, disability and mortality. Methods : Data provided from PAQUID study. BMI and biological parameters like blood cholesterol, plasmatic vitamins E, A and MDA was used to asses nutritional status. A 3 days record questionnaire and a brief food frequency questionnaire were also used. Subjects were followed between 2 and 8 years. Results : The nutritional behaviors and the nutritional status of the old people vary according to sex, education level, marital statute, appetite and pleasure of eating. The "Food pleasure" (as coffee, tea, chocolate of fruits dry) marks the social aspect of diet because they were associated with a better health at the moment. This relation persists with disability 5 years later. Consumers of tea had better cognitive performances. People who eat fish or seafood at least once a week had a significant decrease of the risk becoming demented or died in the 7 subsequent years. Subjects with low plasmatic level of vitamin E and vitamin A and those with high levels of MDA had an increased risk to develop a dementia. A low HDL-cholesterol rate was associated with a decreased risk of dementia. Our results are in agreement with the theory of oxidative stress in cerebral ageing. This work showed that weight loss could be a consequence of Alzheimer disease process. Conclusion : Diet had an important social role and also can provide anti-oxidant nutrients. Nutritional education and health program seem to be target on high-risk population in terms of nutritional, psychosocial and perhaps genetic factors.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 377 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.333-355

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2001-876
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.