Etude électrophysiologique du mécanisme d'action de la prolactine dans des cellules exprimant la forme longue ou courte du récepteur de la prolactine

par Bruno Sorin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et médicales. Neurosciences et Pharmacologie

Sous la direction de Pierre Vacher.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    Si nombre des effets physiologiques et physiopathologiques de la PRL sont bien identifiés, les voies de transduction intracellulaire qui les supportent restent mal connues. La PRL a des effets précoces sur les conductances ioniques des cellules d'ovaires de hamsters chinois (CHO) transfectées avec l'ADN complémentaire de la forme longue du récepteur de la PRL de la glande mammaire de lapin (R-PRL). Elle agit sur ces conductances par l'intermédiaire d'un récepteur membranaire appartenant à la super-famille des récepteurs aux cytokines et à l'hormone de croissance. Le domaine intracellulaire du R-PRL comporte une séquence de forte homologie avec les autres récepteurs des cytokines, la boîte 1, où interagit la JAK2, tyrosine cytoplasmique associée de manière constitutive au R-PRL. C'est via cette JAK2 que la PRL induit l'activation d'une conductance potassique potentiel-dépendante. Lhyperpolarisation membranaire consécutive active des canaux calciques potentiel-indépendants. Cette séquence d'événements a pour effet d'augmenter la concentration de calcium intracellulaire ([Ca puissance2+]i). Nous avons par une étude électrophysiologique et par des mesures spectrofluorimétriques de la [Ca puissance2+]i précisé la relation structure fonction du R-PRL dans des modèles cellulaires exprimant différentes isoformes du R-PRL (cellules CHO et cellules exprimant naturellement le R-PRL). Nous confirmons le rôle de l'interaction entre la boîte 1, la JAK2 et le canal potassique dans la réponse à la PRL. Nous montrons pour la première fois le rôle de la région C-terminale du récepteur dans l'activation du canal calcique potentiel indépendant. Dans les cellules exprimant naturellement le R-PRL, l'activation de la forme longue du récepteur (cellules U-87 MG) entraîne une augmentation de la [Ca puissance2+]i, celle de la forme courte (GT1-7) reste sans effet. La caractérisation des effets électrophysiologiques de la PRL sur ces modèles devra être poursuivie.

  • Titre traduit

    Electrophysiological study of prolactin action mechanism in cells expressing long or short form of prolactin receptor


  • Résumé

    Physiological and physiopathological effects of PRL are well known but intracellular transduction ways involved are poorly understood. PRL has early effects on ionic conductances of chinese hamster ovary cells (CHO) expressing after transfection the long form of the PRL receptor of rabbit mammary gland (PRL-R). PRL acts on these channels via a receptor which belongs to the cytokines receptors superfamily. The cytoplasmic domain of PRL-R presents a highly conserved motif, box 1, where Jak2, a cytoplasmic tyrosine kinase, interacts. PRL induces via Jak2 the activation of a voltage-gated potassium conductance. The membrane hyperpolarization activates calcium entry through voltage dependent calcium channels. This sequence leads to an increase in cytoplasmic free calcium concentration ([Ca2+]i). With an electrophysiological and spectrofluorimetric approach, we have study structure function relationships of the PRL-R using cells expressing mutated forms of the PRL-R. We confirm role of box 1, Jak2 and potassium channel in PRL induced response. We show for the first time the role of C-terminal region of the PRL-R in activation of the voltage-independent calcium channels. In cells expressing PRL-R naturally, activation of the long form of the PRL-R (HC11 and U87-MG cells) leads to an increase in [Ca2+]i, activation of the short form (GT1-7) has no effect. Characterisation of electrophysiological effects of PRL in these cells has to be done.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 157 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.127-156.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CMTB 2001-826
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.