Rationalités et jugement social : une étude des déterminants contextuels du jugement social policier

par Catherine Esnard

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Denis Castra.

Soutenue en 2001

à Bordeaux 2 .


  • Résumé

    La question de validité des conduites évaluatives et jugements sociaux exprimés au quotidien par les "professionnels de la relation à autrui" doit-elle se poser à l'aune des critères normatifs de la scientificité? En réinterrogeant les paradigmes classiques de la perception sociale, la cognition sociale s'oriente désormais vers une conception pluridimensionnelle des modes de connaissances et de nouvelles réflexions sur la rationalité des inférences, les logiques de la pensée sociale et les stratégies du jugement social. Cette recherche a pour objectif d'analyser certains facteurs contextuels susceptibles de conditionner l'adoption d'une des 2 dimensions principales de la rationalité: la logique scientifique et la logique pragmatique, dans l'élaboration du jugement social professionnel. Cette problématique est appliquée ici dans le cadre d'une enquête pénale policière. L'étude utilisant la méthodologie du cas fictif, a porté sur une population de 252 gardiens de la paix. Les résultats mettent en évidence la prédominance d'une logique policière pragmatique caractérisée par la confirmation d'hypothèse fondée non seulement sur une lecture procédurale des faits mais aussi sur une 1ère impression d'autrui. Cette stratégie pragmatique est modulée au profit d'une stratégie de falsification d'hypothèse lorsque le contexte de jugement mobilise des facteurs cognitivo-motivationnels liés à la responsabilisation et à la visibilité sociale du jugement. Elle est renforcée dans sa dimension personnologique lorsque le contexte contribue à estomper ces mêmes facteurs. En définitive, seuls les facteurs contingents au contexte de jugement actualisent une flexibilité cognitive chez les policiers alors que leurs particularités positionnelles (grade,ancienneté) et idéologiques n'ont qu'un faible impact sur les stratégies rationnelles du jugement social policier. A titre d'hypothèse, une modélisation de la dynamique interne du jugement social professionnel est proposée.

  • Titre traduit

    Rationalities and social judgment : a study of contextual determiners of police social judgment


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Should the question of validity of evaluative behavior and social judgments expressed daily by "professionals of the relation in others" be measured by normative criteria of a scientific nature ? In reexamining the classic paradigms of social perception, social cognition thus turns to a multidimensional conception of the modes of knowledge as well as towards new paths of reflection for "rationality of the inferences" (Drozda-Senkowska, 1995), logics of social thought and strategies of social judgment. In this perspective, this research has for objective the analysis of certain contextual factors susceptible of conditioning acceptance of one of the two main dimensions of rationality : scientific logic and pragmatic logic, in the elaboration of professional social judgment. This problem is applied here to the social judgment expressed within the framework of a police penal inquiry. This quasi-experimental study, using a methodology of a fictitious case, concerned a population of 252 police officer patrolmen. Results show a predominance of pragmatic police logic characterized by a hypothesis confirmed not only based on a procedural interpretation of the facts but also on first impressions of others. This pragmatic strategy is modulated benefiting an analytical strategy of a fase hypothesis when the context of judgment mobilizes cognitive and motivational factors connected to the accountability and social visibility of the judgment. It is reinforced in its personalized dimension when the context mitigates these same factors. Definitively, only the contingent factors in the context of judgment bring to date a cognitive flexibility of the policemen while their job related (rank, seniority) and ideological particularities have only a weak impact on the rational strategies of police social judgment. As hypothesis, a modelling of the internal dynamics of professional social judgment is proposed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : VIII-319-125 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 289-310. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Sciences de l'homme.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : VTP 2001/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.