Ecologie de la transmission d'Echinococcus Multilocularis chez le renard dans l'Est de la France : dépendance au paysage et la relation proie-prédateur ?

par Francis Raoul

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Patrick Giraudoux.


  • Résumé

    Echinococcus multilocularis (Em, cestode) se transmet selon un cycle comprenant un carnivore pour hôte définitif et un campagnol prairial pour hôte intermédiaire. Nous avons étudié la dynamique de transmission d'Em chez le renard en intégrant des paramètres populationnels (populations d'hôtes) et paysagers (environnement du système). Les biomasses de proies étaient faibles et stables quand le pourcentage de prairie permanente (%pp) dans l'environnement était d'environ 20%, et instables quand ce pourcentage était supérieur à 30%. A échelle d'analyse sectorielle, la prévalence vulpine d'Em par autopsie était de 20,5% en plaine (%pp=22%), et de 58,7% dans les plateaux inférieurs, 64,4% dans les plateaux supérieurs, et 60% dans la haute-chaîne (%pp : 33%, 58% et 23%). La détection de coproantigènes d'Em dans des fèces de renard récoltés sur le terrain a permis l'identification de trois niveaux d'endémie à échelle régionale (prévalences de 63,3%, 19,4% et 0%). Cette méthodologie a été employée pour étudier la dynamique du cycle parasitaire à échelle du biotope. Le niveau médian d'infestation (médiane de la distribution des DO ELISA des fèces récoltés, pour chaque unité d'échantillonage (site/hiver) et les hautes valeurs de DO (90è centile de la distribution des DO ELISA) étaient corrélés linéairement ou de façon logarithmique aux biomasses d'A. Terrestris et de M. Arvalis, soit directement soit avec une année de délai. Dans le site des plateaux du Doubs (le Souillot), le niveau médian d'infestation a diminué de façon significative un an après la chute des populations de renard (hiver 97-98), concomitante à l'utilisation massive de bromadiolone (rodenticide anticoagulant) pour la lutte contre le campagnol terrestre. Le rôle du paysage dans les mécanismes de transmission d'Em a été discuté, et des propositions pour la mise en place d'un protocole d'épidémiosurveillance à échelle européenne ont été faites, en vue d'une définition des zones à risque pour la transmission à l'homme.

  • Titre traduit

    Transmission ecology of Echinococcus multilocularis in foxes in eastern France : dependance to landscape and to prey-predator relationship ?


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 141-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.BESA.2001.51
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.