Microholographie numérique haute résolution avec une matrice d'ouvertures : interferométrie et imagerie 3D par contraste de phase

par Maxime Jacquot

Thèse de doctorat en Sciences pour l'ingénieur

Sous la direction de Patrick Sandoz.

Soutenue en 2001

à Besançon .


  • Résumé

    Ce trvail de thèse projette l'holographie numérique et les possibilités de mesures associées (interférométrie et microscopie) dans un futur où les capteurs à matériaux solides (caméras CCD et CMOS APS) offriraient facilement des résolutions spatiales proches du micromètre. Cette étude ouvre le champ d'application de l'holographie numérique à l'échelle micrométrique. Un montage a été élaboré afin d'assurer l'acquisition de microhologrammes numériques constitués de 500 pixels/mm à l'aide d'une matrice de mesure munie d'ouvertures carrées de 2 micron-mètres. Cette interface haute résolution (fc=250 traits/mm) utilise un procédé de balayage séquentiel, garantissant un échantillonnage des images enregistrées avec des pixels contigus. Nous montrons que des distances d'enregistrement réduites favorisent une géométrie de faisceaux plus ouverts dans un montage holographique avec une onde de référence plane. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 156 p. ; ill. ; 30 cm
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.BESA.2001.61
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.