Quantification et caractérisation de la dégradation de matrices époxy ou polyester sous contraintes de photo-vieillissement artificiel ou naturel

par Lyonel Guillot

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Claude Dubois.

Soutenue en 2001

à Besançon .


  • Résumé

    Le photo-vieillissement artificiel ou naturel (4 sites) de deux matrices époxy DGEBA-IPDA et DGEBA-MTHPA est caractérisé par la quantification de leur dégradation (ablation), par analyses morphologique, physico-chimique et mécanique. La quantification de leur dégradation a nécessité le développement d'une méthode rapide et précise qui consiste à mesurer l'émergence croissante avec la durée de vieillissement d'une fibre d'acier initialement affleurante à la surface. En artificiel (photo-oxydation), l'évolution linéaire de l'ablation a mis en évidence, après une période d'instauration, l'établissement d'un régime permanent dans le processus de dégradation. Toutefois, en présence de stabilisants (absorbeurs UV, inhibiteurs radicalaires, antioxydant), l'ablation est nettement ralentie jusqu'à son arrêt quasi-totale. En milieu naturel (photo-oxydation ; hydrolyse), les ablations sont supérieures à celles obtenues en artificiel, pour une énergie d'insolation Ei donnée. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 256 p.
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p.227-228

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SCI.BESA.2001.31
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.