Etude in vitro et in vivo des mécanismes moléculaires d'activation lymphocitaire T et microgliale : identification de nouveaux marqueurs de sous-populations microgliales et de discrimination macrophagique

par Sylvain Fisson

Thèse de doctorat en Immunologie fondamentale

Sous la direction de Dominique Couez.

Soutenue en 2001

à Angers .


  • Résumé

    La voie costimulatrice B7/CD28, indispensable à l'activation optimale des lymphocytes T (LT) et à la prévention de leur anergie, peut être manipulée pour augmenter ou diminuer les réponses immunitaires et ainsi concevoir des nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement respectif des cancers ou des maladies autoimmunes. L'obtention de tels traitements nécessite une meilleure compréhension des mécanismes de transduction associés à la molécule CD28, ainsi que leur relation avec le complexe TCR/CD3. Aussi, l'ADNc de la molécule CD28 humaine a été transfectée dans des thymomes murins exprimant ou non le complexe TCR/CD3. La caractérisation des transfectants obtenus démontre que la production d'IL2 induite via CD28 nécessite l'expression du complexe TCR/TD3 mais que l'association de la PI3-kinase et la mobilisation calcique qui en découle est indépendante de ce complexe. Au sein du système nerveux central (SNC), les cellules microgliales (principales cellules immunocompétentes résidentes) sont des partenaires privilégiés des LT pour leurs actions effectrices. Dans le but de mieux caractériser leurs mécanismes moléculaires d'activation et de présentation antigénique, les messagers différentiellement exprimés dans 2 clones de cellules microgliales murines activées, potentialisant différemment l'activation lymphocytaire T auxiliaire et cytoxique, ont été isolés par hybridation soustractive (technique RDA). Seize messagers ont ainsi été obtenus dont 15 n'avaient jamais été décrits dans la microglie. Certaines de ces molécules semblent pouvoir servir de marqueurs d'activation et/ou de distinction de certaines ou de toutes les sous-populations microgliales. De plus, trois messagers permettent de discriminer les cellules microgliales des monocytes/macrophages in vitro, ainsi que de distinguer ces cellules dans le modèle animal de la Sclérose en Plaques, l'EAE.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : Pagination multiple [212] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 102-147

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.