Un instrument du pouvoir : le droit divin des rois en France et en Angleterre (Moyen-Age-Epoque moderne)

par Laurence Laugier

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Antoine Leca.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜An œinstrument of power : the divine right of kings in France and England (Middle Ages-Modern period)


  • Résumé

    Dans l'antiquité, les civilisations ont été tentées d'accorder à leurs gouvernants une origine divine. Dans les royaumes de France et d'Angleterre, cette idée se développe parallèlement à l'unification et à la christianisation des deux monarchies soutenues par les ecclésiastiques nationaux (XIe-XIIe siècles). Tendant à l'indépendance du pouvoir temporel, cette idée va rapidement provoquer des conflits entre les princes et la papauté (XIIIe siècle). Alors qu'au Moyen-Age, la monarchie française se distinguait par la prééminence de son roi en contact privilégié avec Dieu, le XVIe siècle voit le développement du culte monarchique d'Elisabeth 1er. Le XVIIe siècle confirme les chemins séparés des deux royaumes. On constate cependant dans les écrits royaux des deux côtés de la Manche (Louis XIV et Jacques 1er) une monarchie plus tempérée que l'idée que l'on s'en fait habituellement


  • Résumé

    Since Antiquity, the various civilizations have had a tendency to grant their rulers a divine origin. In the kingdoms of France and England this conception spread out at the same time with the unification and christianisation of the two monarchies that were supported by the national clergymen (XIth-XIIth centuries). This idea which tended to favour the independence of the temporal power soon aroused clashes between the nobility and the papacy (XIIIth century). While in the Middle ages the French monarchy distinguished itself by the pre-eminence of its king, who was said to be particulary close to God, in the XVIth century the monarchic cult of Queen Elizabeth 1st was developing. During the XVIIIth century the difference between the two kingdoms and their way of functioning became clear. We can yet notice through the royal writings from both sides of the Channel (Louis XIVth and James Ist) that monarchy was milder than we usually tend to figure it

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 488 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.f.435-462

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de droit, science politique et économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : AIX TD 2096
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.