Analyse spatiale et fonctionnelle de la réponse des communautés végétales après incendie en Basse Provence calcaire

par Véronique Bonnet

Thèse de doctorat en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de Thierry Tatoni.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    C'est dans un contexte de changement du régime des feux (augmentation de la fréquence et diminution de la taille) en basse Provence calcaire que prend place notre étude. Elle consiste à suivre les changements de végétation post-incendie à différents niveaux d'organisation et dans des 'contextes spatiaux et géographiques variés. Quatre sites incendiés en 1997 ont été l'objet d'un suivi diachronique sur 3 ans de la végétation post-incendie. Le but de cette partie de l'étude est de déterminer les patrons d'organisation et de structuration de la végétation après incendie, que ce soit en terme d'espèces ou en terme d'attributs vitaux, notamment en fonction des caractéristiques spatiales des zones incendiées. Sur quatre autres sites, incendiés en 1998 et 2000, les processus de recolonisation végétale ont été étudiés à un niveau plus local, en focalisant sur l'importance relative de la pluie de graines et de la banque de graines dans ces processus. Notre travail a mis en évidence une très grande variabilité en terme de composition floristique et de structure de végétation sur les trois premières années suivant l'incendie, et à un niveau local. Cette variabilité est due à un pool de taxons fugaces, essentiellement thérophytes, rudéraux et anémochores. Malgré l'existence de ces taxons fugaces, les communautés végétales, au niveau du paysage, restent assez stables dans le temps. Au niveau régional, ce sont les caractéristiques climatiques et stationnelles qui déterminent les patrons de végétation. Notre travail confirme que les communautés végétales post-incendie en régions méditerranéennes sont très bien adaptées à la perturbation par le feu, notamment en privilégiant le mode de régénération végétative, par rapport aux modes de reproduction sexuée. Si les garrigues méditerranéennes constituent, dans ces régions, un paysage de référence, alors le feu peut être considéré comme un simple agent de structuration des communautés.

  • Titre traduit

    Spatial and functional analysis of post-fire plant community response in lower calcareous Provence


  • Résumé

    Our study takes place within the context of fire cycle changes (frequency increase and size decrease), in lower calcareous Provence. The aim is to demonstrate and explain the changes occurring within post-fire vegetation at different organization levels and spatial and geographical contexts. The post-fire vegetation of four areas burned in 1997 has been studied using a diachronic method over 3 years. The goal is to determine vegetation patterns and structure, via a taxonomic or functional approach. Four additional areas burned in 1998 and 2000 were employed in order to study revegetation processes at local levels, with a particular interest in recolonization by seed rain and the seed bank. Our study has demonstrated a very high variability in floristic composition and structure during the first three years after a fire at the local level. This variability is due to certain fugitive taxa, which are mainly therophytic, ruderal and anemochoric species. In spite of these fugitive taxa, plant communities at the landscape level seem to be very stable. At the regional level, climatic, topographic and soil caracteristics seem to determine vegetation structure. This study confirms that plant communities in mediterranean regions are very stable in relation to fire, and in developing adaptations, such as vegetative sprouting. If mediterranean mattorals are, in these regions, a reference landscape, then fire could be considered as a simple parameter of plant community structure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199-[21] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 187-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 3013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.