L'invasion de la région méditerranéenne française par l'escargot Xeropicta derbentina : mécanismes, conséquences écologiques et agronomiques

par Corinne Labaune

Thèse de doctorat en Biologie des populations et des écosystèmes

Sous la direction de Frédéric Magnin.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 3 .


  • Résumé

    The invasion by the land snail Xeropicta derbentina is spectacular because this species forms many very large populations. Native of eastern Mediterranean, X. Derbentina has been introduced in France in the forties. The invasion was limited to the of Aix-en-Provence region during the sixties, but now affect the overall Provence and even the Hautes-Alpes and the right bank of the Rhone. X. Derbentina colonizes dry grasslands, abandoned lands, pastures and man-modified lands up to 900 m above the sea level. The spreading of X. Derbentina seemed to be favoured by its active dispersal ability (18m during six months) and by human activities as vectors of passive dispersal. . .

  • Titre traduit

    The invasion of the French Mediterranean area by the land snail Xeropicta derbentina : processes, ecological and agronomical consequences


  • Résumé

    Xeropicta derbentina est un escargot dont l'invasion est spectaculaire car il constitue de nombreuses populations très denses. Originaire de Méditerranée orientale, il a été introduit en France dans les années 1940. Limitée à la région d'Aix-en-Provence dans les années 1960, l'invasion concerne aujourd'hui toute la Provence, et atteint même les Hautes-Alpes et la rive droite du Rhône. X. Derbentina colonise les pelouses sèches, les friches, les pâturages et les milieux anthropisés jusqu'à 900 m d'altitude. L'extension de l'invasion semble favorisée par sa capacité de dispersion active (18m en six mois) et par son aptitude à être dispersé par les activités humaines. En été, ces escargots forment des grappes sur des supports verticaux. Lorsqu'ils tombent au sol, à cause d'un véhicule, d'un promeneur ou d'un animal, il ne leur faut que 3 à 8 minutes pour se repercher sur n'importe quel objet qui les transportera plus ou moins loin : la distribution de X. Derbentina au sein du paysage est ainsi largement dépendante de l'organisation des voies de communication. La plasticité adaptative de son cycle de vie qui, sous l'influence de facteurs démographiques (forte densité) ou environnementaux (microclimat) peut être annuel ou bisannuel, est aussi susceptible de contribuer à son succès dans les processus de colonisation. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 151-159

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Saint-Jérôme). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences - Inspé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 2954
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque de malacologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : BIMM

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2001AIX30043
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.