Mécanismes de survie de Coxiella burnetii dans les monocytes humains

par Eric Ghigo

Thèse de doctorat en Maladies transmissibles et pathologies tropicales

Sous la direction de Christian Capo.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Coxiella burnetii est l'agent responsable chez l'homme de la fièvre Q. C. Burnetii est une bactérie strictement intracellulaire qui réside in vivo dans les monocytes/macrophages. Ces cellules, dont le potentiel microbicide est sous le contrôle des cytokines, jouent un rôle essentiel dans la lutte anti-bactérienne. C. Burnetii ayant pour cibles des cellules microbicides, je me suis intéressé aux mécanismes mis en œuvre par C . Burnetii pour y survivre. J'ai mis en évidence une dérégulation du réseau des cytokines au cours de la fièvre Q. C’est ainsi que, au cours de la fièvre Q chronique, l'équilibre entre les cytokines inflammatoires et leurs inhibiteurs circulants est altéré et que le récepteur de type Il du Tumor Necrosis Factor (TNF) est anormalement relargué par les monocytes. La survie de C. Burnetii dans les macrophages est sous le contrôle de la production des cytokines. En effet, la production du TNF par les monocytes stimulés par C. Burnetii dépend de la virulence de C. Burnetii et nécessite deux signaux, un signal de fixation de la bactérie à l'intégrine monocytaire αvβ3 et un signal délivré par le lipopolysaccharide bactérien. Par ailleurs, l'interleukine-10 induit la réplication de C. Burnetii dans les monocytes humains en inhibant la synthèse du TNF. Une production excessive d'interleukine-10 rend compte du défaut d'élimination de C. Burnetii par les monocytes de patients atteints de fièvre Q chronique. Enfin, la survie de C. Burnetii dans les macrophages repose sur une altération de son trafic intracellulaire puisque C. Burnetii réside dans un phagosome acide incapable de fusionner avec les lysosomes. L'interféron gamma, connu pour activer les macrophages, induit l'élimination de C. Burnetii en restaurant la maturation de son phagosome en phagolysosome.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 209 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 19 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Timone). Service commun de la documentation. Bibliothèque de médecine - odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001/AIX2/0678Ubis
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2475
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2015-010021
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.