Analyse stratigraphique et modélisation numérique de systèmes carbonatés néritiques tropicaux à subtropicaux : discrimination et quantification des paramètres de contrôle : cas de la plate-forme fini-jurassique/éocrétacée de Basse-Provence et de la Grande Barrière Récifale quaternaire d'Australie

par Hélène Dalmasso

Thèse de doctorat en Sédimentologie

Sous la direction de Lucien François Montaggioni et de Marc Floquet.


  • Résumé

    Ce travail porte sur le fonctionnement et l'organisation de systèmes carbonatés néritiques de zones subtropicales à tropicales. Deux sites d'étude ont été sélectionnés : la plate-forme d'âge fini-jurassique/éocrétacé de Basse-Provence et la Grande Barrière Récifale d'Australie d'âge quaternaire. Ces deux plates-formes se sont développées dans des contextes climatiques distincts : en Basse-Provence, période à effet de serre et en Australie, à alternance de périodes glaciaires et interglaciaires. Afin de quantifier les facteurs ayant contrôlé le développement des dites plates-formes, ont été conjointement utilisées la modélisation numérique et l'analyse stratigraphique. L'approche numérique repose sur l'utilisation des modèles CARBONATE 7 (Bosence & Waltham, 1990) et FUZZIM (Nordlund, 1999). Cette double approche a permis de confirmer ou d'infirmer les hypothèses émises à partir de l'analyse sédimentologique du modèle géologique quant aux modalités de développement des deux plates-formes, de définir les géométries de dépôts et la répartition des faciès, et enfin de discriminer et de quantifier les facteurs de contrôle du développement des deux plates-formes. L'évolution de la plate-forme fini-jurassique/éocrétacée a été régie par des fluctuations relatives du niveau marin à très haute fréquence (comprises entre 5 et 30 ka) et à faible amplitude (de quelques dizaines de centimètres à quelques mètres, en moyenne 1 m). Le développement de la Grande Barrière Récifale d'Australie a été contrôlé par les fluctuations du niveau marin (approximativement 100 ka) et à forte amplitude (50 à 100 m en moyenne). Ainsi, les variations d'accommodation apparaissent jouer un rôle majeur dans l'organisation de ces systèmes carbonatés. Leur influence est modulée par des facteurs autocycliques tels que production carbonatée, géométrie et morphologie de la plate-forme, durée des dépôts. Bien que les modèles numériques utilisés aient conduit à des résultats significatifs, différents aspects méritent d'être améliorés ou développés : prise en compte d'une représentation en 3D de la surface topographique initiale, quantification de la température et de la salinité des eaux de surface, de la turbidité, des effets diagénétiques, principalement, induits par les conditions climatiques, sur la sédimentation

  • Titre traduit

    Stratigraphical analysis and numerical modelling of tropical and subtropical shallow-water carbonate systems : controlling factors


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 466 p.-[24] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 433-455

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. St Charles). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de sciences lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01 AIX1 1018
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.