Développement d'un procédé de fermentation en milieu solide pour la production d'un inoculum fongique capable de dégrader les hydrocarbures aromatiques polycycliques dans le sol

par Christelle Scotti-Tomaselli

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire, biologie structurale et microbiologie

Sous la direction de Enrique Barriuso.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Section sciences (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette étude a consisté à développer un procédé de fermentation en milieu solide (FMS) pour l'obtention d'un inoculum fongique capable de dégrader des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans un sol. Parmi les 15 souches de champignons filamenteux testées dans un sol reconstitué amendé en 3 HAP, utilisé comme modèle, "Cunninghamella elegans" (Ce1) s'est avérée être la plus efficace en dégradant 58,5% de la pollution initiale, après 50 jours d'incubation. L'optimisation de la production de biomasse de Ce1 sur milieu solide en réacteurs 50L non stériles, a nécessité des étapes préalables de sélection des sources carbonées et azotées en fermentation en milieu liquide (FML), et des matrices solides en conditions stériles. Les quantités de biomasse produites par unité de volume de milieu, sur son de blé et Montmorillonite, sont respectivement 1,5 à 3 fois supérieures à celles obtenues en milieu liquide. Enfin, l'influence de différents paramètres sur la biodégradation des HAP a été étudiée dans deux types de sols : reconstitué amendé en polluants et provenant de site d'ancienne usine à gaz. Ce1 dégrade rapidement par co-métabolisme les 3 HAP dans le sol reconstitué. Sur l'autre terre, le phénomène observé est plus complexe, Ce1 est responsable, dans certaines conditions, d'une libération massive des HAP depuis des zones initialement non accessibles à l'extraction, concomitante à la dégradation. La supériorité de l'inoculum produit par FMS sur celui obtenu par FML a été démontrée. Le procédé de FMS permet à la souche de s'implanter plus rapidement dans le sol et de dégrader les HAP avec un très bon rendement.

  • Titre traduit

    Development of a solid state cultivation (SSC) process for the production of a fungal inoculum able to degrade polycyclic aromatic hydrocarbons (PAHS) in soil


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 p. ou f.)
  • Notes : L'autorisation de reproduction n'ayant pas été communiquée, cette thèse (en conséquence non transmise à l'A.N.R.T. pour microfichage) est exclue du prêt et du PEB.
  • Annexes : Bibliographie f. 155-172

Où se trouve cette thèse ?