La psychanalyse au risque de la démence. Les inattendus du langage dans la critique du dément

par André Quaderi

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Roland Gori.


  • Résumé

    Notre recherche commence par un "pari pascalien" sur l'existence d'un sujet dans la démence, existence niée dans la plupart des travaux ou tout au moins pas assez explicitée cliniquement. L'analyse des études sur les troubles du langage fait apparaître une négation des possibilités de communication et de relation des déments. Les recherches réduisent les dimensions pragmatiques des actes du langage d'Austin, éliminent le sujet d'énonciation de Benveniste et les propos de Baktine, provoquant une destitution du dément du champ de la parole. Nous proposons une nouvelle analyse du patient dément en soulignant son existence dans la parole. Au travers d'un journal clinique qui cartographie différents modes de prise en charge des déments, nous proposons une méthode de prise en charge de ce type de patient. Nous analysons quelques productions, certes réduites, des déments comme d'authentiques formations de l'inconscient de Freud et de Lacan. Notre propos, articulé autour des approches cliniques de Ferenczi et Winnicott, présente des techniques relationnelles à partir d'un soin maternant et d'un flux compassionnel. Une éthique voit le jour, prise dans le référentiel analytique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 215-220. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.