Entre récit et douleur : psychopathologie des récits de plaintes

par Christian Bonnet

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Roland Gori.


  • Résumé

    Cette thèse trouve son origine auprès de l'écoute de multiples plaintes de patients affligés de douleurs chroniques non cancéreuses, et notamment de l'insistance à raconter leurs parcours en entretien avec le clinicien, évoquant aussi de nombreuses images ou scènes particulièrement nettes au décours de souvenirs. [. . . ] Le récit devient l'enjeu d'une réflexion théorique et épistémologique et conduit à définir : les récits de plaintes, les récits cliniques et l'analyse des récits. Ainsi ce tripode articule l'objet de la recherche, les modalités de son évocation et de sa théorisation ainsi que son cadre méthodologique d'analyse. Les liens entre psychopathologie clinique, psychanalyse freudienne et analyse structurale sont donc élaborés en insistant sur la place de concepts, tels que la surdétermination. [. . . ] Trois concepts articulent l'ensemble : la dramatisation, la co-construction et l'univers diégétique. Ils permettent d'aborder le statut de ces images " vues " par les patients à un processus narratif, ainsi que de considérer la part du clinicien dans l'élaboration des récits, tout en reconnaissant le caractère profondément construit et surdéterminé de l'ensemble. Sept récits cliniques : d'Ismène à la fumée des anges en passant par les chaussons rouges et Sphinx tissent et entrelacent les fils d'univers diégétiques en une trame qui approche et donne à lire, à analyser, des effets de récits. Depuis des concepts d'homophonie, de contiguïté issus de la psychanalyse, mais aussi depuis ceux de structure narrative, d'isotopie, d'allotopie, de mimèse, de diégèse, de thème et de rhème issus de l'analyse structurale sont analysés des pans du dire et des récits. Dans le rapprochement classique entre structure du langage et de l'inconscient les figures des tropes telles que la métaphore et la métonymie se superposent à la condensation et au déplacement freudien ; la thèse propose que la dramatisation dans sa dimension narrative se superpose à la figuration freudienne.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 282 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. ff. 278-282. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.