Le Paléolithique moyen du massif du Vercors (Préalpes du nord) : étude des systèmes techniques en milieu de moyenne montagne

par Sébastien Bernard-Guelle

Thèse de doctorat en Civilisations et humanités

Sous la direction de Thierry Tillet.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université d'Aix Marseille. Pôle Humanités, sciences humaines et sociales (autre partenaire) .

  • Titre traduit

    Middle Paleolithic in the Vercors massif (Northern Prealps) : Lithic industries in middle mountain context


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Après un rappel du contexte de l'étude et de l'approche méthodologique, ce travail débute par une présentation générale du massif du Vercors. Les sites de Jiboui, des Mourets et de Prélétang constituent ensuite la base de cette étude. L'analyse techno-typologique des industries lithiques, la caractérisation des modes d'acquisition et de gestion des matières premières lithiques ainsi que l'implantation des sites au sein du territoire montrent une grande cohérence dans les comportements techno-économiques et les modalités de subsistance des groupes humains. La dernière partie de ce travail élargit l'étude à tous les sites du massif et aborde l'analyse des modalités d'occupation et d'exploitation du milieu. Une certaine complémentarité entre les différents sites régionaux transparaît à travers l'approche de leurs différentes fonctions et statuts respectifs. Des "habitats" relais sont installés aux abords de grottes-refuges, sur des lieux passages (cols) ou sur des gîtes de silex. Ces derniers, plus spécialisés, reflètent des activités de débitage tournées vers une consommation différée. Tous ces sites, à installations de courte durée, s'intègrent vraisemblablement à une dynamique de déplacements saisonniers au sein du massif dont ils ne constituent semble-t-il que des habitats secondaires. Enfin, des sites de plein air à occupations sans doute moins brèves sont localisés dans des secteurs géographiques privilégiés et pourraient tenir un rôle principal dans ce système d'occupation du territoire. Ils se caractérisent par une forte activité de débitage qui semble intégrée à des activités de subsistance pour lesquelles le séjour en montagne a été organisé, celles-ci étant pratiquées sur le site (consommation immédiate de la production) ou à proximité (légèrement différée). Enfin, certaines particularités dans les comportements techniques et économiques pourraient être mises en relation avec la fréquentation du milieu montagnard et le mode d'occupation du territoire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 311 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 275-300

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.