La vie quotidienne des marocains de Sète : Immigration, concentration communautaire et acculturation

par Nicole Laurent

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Christian Bromberger.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Département d'ethnologie (autre partenaire) .


  • Résumé

    La communauté étrangère la plus importante de l'Hérault est marocaine. De nombreuses familles de primo-arrivants vivent dans des HLM du quartier de l'Ile de Thau, à Sète. Les pères sont venus dans les années 70-75 quand des chantiers avaient besoin d'une main d'œuvre non qualifiée. Nous avons tenté de savoir si cette concentration a une influence sur leur manière de vivre cet exil. Une enquête, menée de 1998 à 2001, nous a conduite à rencontrer des femmes mariées nées au Maroc et venues dans le cadre du regroupement familial. Ceci nous a permis de rencontrer leurs enfants, et, parfois, leurs maris. Par de longues et nombreuses conversations, par l'observation de leur mode de vie tant au quotidien que lors des célébrations des fêtes, par la participation à certaines activités, nous avons pu remarquer que l'agencement de l'espace privé reproduit ce qu'il serait au Maroc, et que chacun s'y conduit comme il le ferait au pays, même lorsqu'il s'agit d'une salle louée pour une célébration qui est alors "privatisée". Quant à l'espace public, il est abordé différemment selon l'âge et le sexe. Les maris et les enfants calquent leur conduite sur le monde environnant bien que les allées et venues des filles soient étroitement contrôlées. Les mères sortent et circulent dans le quartier et se rendent parfois en ville pour aller au marché, mais elles sont vêtues comme elle l'ont toujours été. Nous avons noté en outre une surveillance réciproque parmi les personnes de cette communauté. Cette concentration freine sans doute l'acculturation, donc une certaine intégration, mais elle évite un choc psychologique trop fort à ces femmes venues adultes. Toutefois leur mode de pensée a évolué. Quant aux enfants, ils n'envisagent pas leur retour au Maroc.

  • Titre traduit

    The everyday life of Moroccans in Sète : Immigration, community concentration and acculturation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 284 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 276-284

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Maison méditerranéenne des sciences de l'homme. Médiathèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MT-26871
  • Bibliothèque : Université Paul-Valéry. UFR Sciences du sujet et de la société. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TE-2001-03

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF-1897
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.