Poésie et imagination dans la première moitié du XVIIe siècle : Les "Poésies" de Théophile de Viau

par Nathalie Negroni

Thèse de doctorat en ?

Sous la direction de Pierre Ronzeaud.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 1 .


  • Résumé

    Comment appréhende-t-on l' "imagination" au XVIIe siècle ? Pour des auteurs tels que Théophile de Viau, mettre en scène la "folle du logis" au sein de ses "Poésies" implique un questionnement sur le lieu d'origine de cette dernière, c'est-à-dire sur son lieu de "naissance", d' "engendrement". En appronfondissant cette enquête, l'on se rend compte que l' "imagination", en tant que fille de la "øavraơiá ", n'est pas seulement la soeur de la liberté, du caprice, ni même de la fantaisie. Elle est celle qui donne à voir, ce qui permet au sujet et en l'occurence au sujet lyrique, de donner naissance aux représentations mentales qui peuplent son esprit et affectent son corps. Cependant, le champ lexical et métaphorique de l' "imagination" n'est que la façade qui cache un territoire d'une bien plus grande ampleur. Mais, paradoxe suprême, celle qui devait "donner à voir" se dissimule sans cesse sous nombre de figures polymorphes qui finissent par égarer le lecteur.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. 650 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: ff. 588-641

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.