La thématique de l'oeil dans l'oeuvre d'Edgar Allan Poe

par Isabelle Meseguer

Thèse de doctorat en Langues, lettres et arts

Sous la direction de Annick Duperray.

Soutenue en 2001

à l'Université de Provence .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œeye in the works of Edgar Allan Poe


  • Résumé

    Ce travail s'attache à montrer comment l'oeil et ses supplétifs, au rang desquels on peut aussi placer, entre autres, les emprunts à la technique de la chambre noire ou les jeux sur l'intertexte shakespearien, jouent un rôle majeur dans l'oeuvre de Poe. Métafiction, métadiscours sont les outils que Poe utilise savamment pour créer des "objets littéraires" et mener une réflexion sur la manière dont le visible et le lisible s'articulent dans la création littéraire. En outre, la réflexion artéfactuelle jette les bases d'une stratégie du détour, une façon de dépasser l'interdit puritain sur la représentation. Elle constitue une autre facette de cet art de l'oblique et de l'anamorphose qui permettent à Poe d'aborder le thème du monstrueux et du mal - deux notions qu'il ne s'agit pas de confondre - en se protégeant et en protégeant le lecteur du regard de Méduse. Poe "donne à voir" par une série d'artefacts où l'énigmatique le grotesque tiennent une place non négligeable. Où l'on se penchera aussi sur les regards philosophiques qui se croisent dans l'oeuvre de Poe et constituent une véritable mise en perspective de la réflexion sur la représentation ainsi que sur le mal et les forces pulsionnelles qui parcourent le monde. Son projet d'écriture tel qu'il le définit dans certains poèmes ou oeuves en prose comme "The Raven", "Dream-Land", "The Narrative of Arthur Gordon Pym", "The Island of the Fay" ou "Maelzel's Chess-Player" montre la difficulté d'affronter les forces du "Ca" tout en revenant sous l'interdit par un mouvement de constante déterritorialisation / reterritorialisation, dans la terminologie de Deleuze. Ainsi se dessine la voie escarpée que doit se frayer celui qui veut mettre en place une "poiesis" de l'ombre. Ainsi s'élabore un entre-deux où prend forme la figure auctoriale et s'instaure un dialogue entre texte et théorie (critique ou philosophique) dont Poe jette les bases qu'il appelle de ses voeux.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.501 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 416-491. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.