Procédés narratifs et signification dans des nouvelles écritse par des femmes en France et en Angleterre de 1985 à 1995

par Anne-Cécile Bellaiche

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Fridrun Rinner.

Soutenue en 2001

à Aix-Marseille 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le corpus de nouvelles contemporaines de femmes est vaste et tres heterogene. Aussi est-il possible de se demander dans quelle mesure l'appartenance au genre nouvelle et la selection d'auteurs feminins peut introduire une homogeneite. De tous cotes, le genre marque sa resistance aux definitions. Cependant, cette diversite meme permet de le considerer comme un laboratoire d'experimentation sur l'ecriture, et accredite une analyse de type narratologique, fondee sur les rapports entre l'histoire et la maniere de raconter, et traitant de l'enonciation, de la temporalite, de la spatialite et de la construction des personnages. La brievete des nouvelles (elle-meme variable et relative) incite a chercher comment elles parviennent a construire un monde alternatif fictif : peuvent-elles couvrir une longue duree ou se concentrent-elles seulement sur l'instant ? se situent-elles dans un univers intemporel, comme les contes, ou font-elles une part a l'histoire et au contexte social ? comment suggerent-elles un espace ? privilegient-elles des lieux particuliers ? parviennentelles a faire "exister" des personnages auxquels le lecteur puisse croire, si ce n'est s'identifier ? favorisent-elles certains types de protagonistes ? ce questionnement se repercute aussi au niveau formel : les nouvelles sont-elles des blocs monolithiques (en une seule partie) ou peuvent-elles recevoir un decoupage interne ? font-elles appel a des procedes de composition complexes : intertextualite, multiplication et emboitement des recits, exploitation d'autres formes litteraires (epistolaire, journalistique, autobiographique. . . )? peuvent-elles explorer divers registres (fantastique, policier, erotique. . . ) ? quelle place font-elles a l'innovation ? appartiennent-elles a un courant plutot classique, moderne, postmoderne? enfin, cette problematique se double, comme en filigrane, d'une perspective comparatiste, qui questionne a la fois les divergences et ressemblances entre oeuvres francaises et anglaises, et la possibilite d'une ecriture au feminin : sujet glissant s'il en est. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 544 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. pp. 490-518. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence. Schuman). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.