Approches participatives pour les problèmes d'environnement : caractérisation, justification, et illustrations par le cas du changement climatique

par Sybille Van den Hove d'Ertsenryk

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Martin O'Connor.

Soutenue en 2000

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Cette thèse interroge sur la pertinence des approches participatives pour la prise de décision en matière d'environnement et de développement durable. Les appels et recours à la participation des acteurs dans les processus décisionnels environnementaux sont de plus en plus fréquents. Il s'agit de déterminer s'ils relèvent d'une position de principe - dépourvue de fondement analytique - ou s'il est possible de leur construire des justifictions basées, d'une part, sur des adéquations théoriques entre problèmes environnementaux, nature de la vie en société et approches participatives et, d'autre part, sur des effets empiriques concrets. Des perspectives issues de différenetes sciences sociales sont intégrées - économie, sociologie, philosophie, droit, science politique,anthropologie. Ceci permet d'ancrer le concept de participation dans une justification théorique transdisciplinaire. Trois thèmes sous-tendent l'analyse, la caractérisation et les justifications proposées : la complexité, la rationalité et la démocratie. Au niveau pratique, les formes que prennent les approches participatives dans la vie réelle sont étudiées. Des pistes et outils d'analyse et d'évaluation sont proposés ; en particulier : (i) une mise en relation des caractéristiques des problèmes d'environnement et des besoins qu'elles induisent pour les processus décisionnels ; (ii) une typologie des effets potentiels des approches participatives ; (iii) des critères d'analyse et des limites potentielles ; et (iv) des critères d'évaluation de la dimension démocratique des approches participatives. Le problème global du changement climatique constitue le champ empirique privilégié de cette thèse. Des études de cas d'approches participatives s'y rapportant sont proposées. Elles sont précéde��es d'une analyse du risque de changement climatique et de la réponse qui lui est donnée au niveau international, dans les négociations de la Convention sur les changements climatiques et du Protocole de Kyoto.

  • Titre traduit

    Participatory approaches to environmental issues : characterisations, justifications, and implementation in the case of climate change


  • Résumé

    This dissertation addresses the relevance of participatory approaches for decision-making on environmental and sustainable development issues. Calls for stakeholders'participation are more and more frequent. The objective is to determine whether such calls are just statements of belief, devoid of any analytical basis, or if one can build justifications to them, that are grounded on the one hand on theoretical correspondences between environmental issues, the nature of life in society and participatory approaches, and, on the other hand, on tangible empirical effects. Perspectives from different social sciences - economics, sociology, philosophy, law, political sciences, anthropology - are integrated to address the question of stakeholder participation. This leads to the anchoring of the participation concept in a transdisciplinary theoretical justification. Three main themes guide the proposed analysis, characterisation and justifications : complexity, rationality and democracy. At the practical level, real-life participatory approaches are presented and investigated. On this basis, paths and tools for the alalysis and evaluation of such approaches are proposed. In particular we develop : (i) a linkage between environmental issue characteristics and consequent problem-solving requirements ; (ii) a typology of potential effects of participatory approaches ; (iii) a set of criteria for the analysis, including the related potential limits ; (iv) a set of criteria to evaluate the democratic dimension of participatory approaches. The global issue of climate change is the main empirical field of this dissertation. Several case studies of participatory approaches relating to the political management of this problem are proposed. They follow an analysis of the climate change issue and of the political answer offered at the international level through the Unidted Nations framework convention on climate change and the Kyoto protocol negotiations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 253 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 203-215. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 333.72 HOV
  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 333.72 HOV

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1841-2000-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.