Etude des déterminants structuraux de la sécrétion, de la bioactivité et de la spécificité de la gonadotropine équine, eLH/CG, dans le but de développer de nouvelles molécules à activité gonadotrope

par Colette Galet

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Florian Guillou.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    L'élaboration de nouvelles molécules à activité gonadotrope, utilisables en zootechnie, nécessite une étude détaillée des régions nécessaires à l'activité hormonale. Cela impose également le développement de systèmes de production permettant d'obtenir une hormone recombinante biologiquement active in vivo en quantité suffisante. Les gonadotropines sont constituées par l'association non-covalente de deux sous-unités distinctes : α et β La sous-unité β confère la spécificité hormonale de chaque dimère α / β. Au cours de ce travail de thèse, nous avons étudié le rôle de la région C-terminale (séquence β 90-149) de la sous-unité βeLH/CG supposée contenir les déterminants LH et FSH des gonadotropines. Les travaux effectués montrent que contrairement à l'hCG, le pont disulfure β26-110 n'est pas nécessaire au maintien du dimère de la eLH/CG et de la pLH, ni à l'expression de leurs activités biologiques. Par contre, l'absence de ce pont disulfure diminue de 30% la sécrétion de l'hormone par les cellules COS7. La mutation du pont disulfure β26-110 provoque une rétention intracellulaire de l'hormone. L'effet de la mutation du pont 26-110 sur la sécrétion de l'hormone est aboli lorsque les deux sous-unités sont liées en une seule chaîne (monocaténaire βαeLH/CG). Par des délétions progressives de la région C-terminale de la sous-unité , nous avons identifié deux régions impliquées dans la sécrétion de la eLH/CG : d'une part la région β132-149 et d'autre part la région β104-109. La délétion de la séquence β110-149 n'affecte pas les bio activités LH et FSH in vitro de la eLH/CG (dimérique et/ou monocaténaire). Par contre, la mutation de la région β104-109 en alanine induit une chute de 80% de l'activité FSH in vitro de l'hormone. Ces travaux montrent que la région C-terminale de la sous-unité joue un rôle dans les processus de maturation et de sécrétion de la eLH/CG et est impliquée dans le déterminisme de l'activité FSH. Dans le but de développer des systèmes de production appropriés à la synthèse d'hormone recombinante, nous avons tenté de produire une eLH/CG monocaténaire (βαeLH/CG) par transgénèse dans le lait de lapine. Cette hormone est produite a raison de 21 mg/l dans le lait et présente les mêmes activités LH et FSH in vitro que la eCG naturelle. Par contre, la βαeLH/CG ne présente pas d'activité biologique in vivo du fait de son élimination très rapide après injection.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (101 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.