Neuro-éthologie de la reconnaissance multisensorielle du jeune par sa mère chez les ovins : implication du système cholinergique central

par Guillaume Ferreira

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Frédéric Levy.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    Chez les ovins, la mère reconnait l'odeur de son jeune juste après la mise-bas et restreint alors l'allaitement à cet agneau. Elle développe également une reconnaissance visuelle et auditive lui permettant de localiser son agneau à distance. Cette reconnaissance filiale offre donc un modèle original d'apprentissage par la signification biologique du stimulus et son caractère multisensoriel. L'objectif de ce travail était de caractériser l'implication du système cholinergique central. Compte tenu des particularités de cet apprentissage, l'importance de ce système a été mise en évidence dans la reconnaissance du jeune et dans un apprentissage discriminatif visuel, non social. A cette fin, une approche pharmacologique évaluant l'importance de l'activation de récepteurs cholinergiques muscariniques centraux et une approche lésionnelle immunociblée des neurones cholinergiques du télencéphale basal (TB) ont été entreprises. Le blocage des récepteurs muscariniques centraux, par la scopolamine, perturbe l'acquisition des caractéristiques olfactives, visuelles et auditives du jeune ainsi que l'apprentissage de la tâche discriminative visuelle. De plus, l'activation des récepteurs muscariniques centraux intervient également dans les capacités de rétention de l'odeur de l'agneau, lorsque le contact mère-jeune préalable n'excède pas 8 heures. Une étude immunohistochimique a révélé au niveau du TB que les neurones cholinergiques étaient les seuls porteurs du récepteur p75 au facteur de croissance neuronal. Cette caractéristique a permis d'obtenir des lésions importantes et spécifiques de ces cellules grâce à l'utilisation d'une immunotoxine, la Me20. 4-igG saporine, qui détruit uniquement les neurones porteurs du récepteur p75. Les lésions immunotoxiques importantes (> 75% des neurones du TB) ont engendré des déficits de la reconnaissance olfactive et visuelle/auditive de l'agneau et de l'apprentissage discriminatif visuel. L'ensemble de ces résultats met en évidence l'intervention cholinergique via l'activation des récepteurs muscariniques par la libération d'acétylcholine des neurones du TB. De plus, ces données indiquent que, dans nos conditions expérimentales, l'action du système cholinergique central ne dépend ni du type d'apprentissage ni de la modalité sensorielle sollicitée. Ce travail souligne l'intérêt de la reconnaissance filiale chez la brebis comme modèle d'étude des mécanismes neurobiologiques impliqués dans les processus mnésiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (153 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.