Conductivité optique de matériaux nouveaux

par Nathalie Petit

Thèse de doctorat en Physique. Matériaux

Sous la direction de François Gervais.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    Le travail présente ici porte sur l'étude de la conductivité optique de différents types de matériaux conducteures à partir des spectres de réflexion mesurés dans l'infrarouge lointain jusqu'au proche ultraviolet, les spectres de conductivité peuvent être déduits par le biais de deux méthodes. L'une d'elle, habituellement rencontrée dans la littérature fait appel à une inversion du spectre de réflexion via une transformation de Kramers-Kronig. La seconde méthode consiste à utiliser un modèle pour simuler le spectre de réflexion par ajustement de différents paramètres et permet ainsi remonter aux autres grandeurs optiques comme la conductivité. Le modèle utilisé est un modèle phénoménologique, le modèle de drude à double amortissement, qui est bésé sur la factorisation de la fonction diélectrique. Dans le cadre de cette étude, ce modèle a été appliqué à différents matériaux pour lesquels le modèle de drude usuel n'est pas approprié. Lors de cette étude, divers matériaux ont été étudiées : _ Le système BAPB 1 XBI XO 3 (mesures sur monocristaux) qui présente une transition métal-isolant quand X varie, _ le cuprate bi 2SR 2CA 2CU 3O 1 0 + (céramique orientée) caractérisé par une anisotropie de la conductivité (la conductivité dans le plan (AB) est plus élevée que celle le long de l'axe C), _ la manganite PR 0. 7CA 0. 2 5SR 0. 0 5MNO 3 qui est dans un état isolant paramagnétique à haute température et qui montre un comportement ferromagnétique de type métallique quand la température passe sous 86 K, _ le polymère conducteur PANI/CSA (un film de polyaniline dopée avec de l'acide camphresulfonate), dont le dopage peut être controlé assez facilement et dont les propriétés de conductivité peuvent être ainsi ajustées. La comparaison entre ces différentes familles de matériaux permet de jeter les bases d'une approche générale des propriétés des milieux conducteurs non métalliques.

  • Titre traduit

    No title available


  • Résumé

    @The optical conductivity of different types of conducting material has been investigated via two methods. The first requieres the Kramers-Krönig inversion of the reflectivity spectrum, a method currently used in the literature. The second is based on a phenomenological model, called "double damping drude model" and derived from the factorized form of the dielectric function. This model particularly simple is introduced to palliate the usual Drude model when it is not suitable. An attempt to fit the reflectivity spectra of several materials with the "double damping drude model" has been carried out. Excellent fits were achieved. This method allows the parameterization of the spectra which may be useful for comparison between materials, and discriminates the contribution to the spectral conductivity of charge carrier motion (ie without restoring force) and the other excitations (oscillators with restoring force like phonons or trapped polarons). The various materials have been studied. The system BaPb1-xBixO3 (simple crystals) which shows a metal-insulator transition along with the variation of x. The cuprate Bi2Sr2Ca2Cu3O10+ (oriented ceramic) which displays an anisotropy of the conductivity (the conductivity in the (ab)plane is higher than along the c axis). The manganite Pr0. 7Ca0. 25Sr0. 05MnO3 which undergoes a transition from a paramagnetic insulator to a ferromagnetic insulator to a ferromagnetic metallic behavior with a decrease of a temperature below circa 86K. The conducting polymer PANI/CSA (a polyaniline doped with camphor sulfonic acid), the doping rate of which can be controlled easily and the conductivity properties therefore adjusted. This study is a contribution to help the understanding of the phenomenon implied in the conducting but non Drude.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Annexes : Notes bibliogr. Publications de l'auteur p. F.1

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Sciences-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS-2000-TOUR-4013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.