Modélisation de la dynamique des populations d'un ravageur de denrées stockées, callosobruchus maculatus (F. ). Evaluation des possibilités de contrôle biologique par deux hyménoptères parasitoïdes

par Yann Tricault

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jacques Huignard.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    En Afrique occidentale, le coléoptère bruchidae callosobruchus maculatus (f. ) Constitue le principal ravageur du niébé (Vigna unguiculata Walp), une légumineuse alimentaire. Aprés la récolte, les graines de niébé sont entreposées dans des greniers traditionnels pour une période de 6 à 7 mois. En l'absence de tout traitement, l'accroissement de la population de bruches aboutit à la destruction totale de la récolte stockée. Un modèle décrivant la dynamique des populations de C. Maculatus dans un grenier est présente. Ce modèle est continu en temps et en âge et tient compte de la variabilité des vitesses de vieillissement. L'expression de ces vitesses sur une échelle d'âge physiologique permet d'intégrer l'effet des variations de la température et de l'hygrométrie. Le modèle repose sur différentes fonctions bio-démographiques étudiées indépendamment : fécondité, durée de vie, développement. Il intègre les processus densité dépendants affectant le taux de survie des larves, le taux d'avortement des ufs et la fécondité des femelles. Il tient également compte du phénomène de polymorphisme imaginal caractéristique de cette espèce. Le modèle a été ajusté sur des données expérimentales puis utilisé pour analyser comment la structure initiale de la population de bruches et le taux de parasitisme pouvaient affecter le temps requis pour atteindre un niveau de dégâts prédéfini. Les résultats obtenus peuvent être comparés à ceux obtenus dans les champs ou au laboratoire en utilisant deux espèces d'hyménoptères parasitoïdes comme ennemis naturels. Les expériences menées au laboratoire montrent également comment les conditions initiales, et notamment le nombre d'hôtes disponibles par femelle parasitoïde, détermine l'issue de la compétition entre les deux espèces entomophages et le succès de la lutte biologique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (251 p., non paginé)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 222-241

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. BU de Grandmont.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.