Développement de stratégies d'imagerie radioisotopique quantitative in vivo pour l'optimisation de la vectorisation de l'adénovirus CFTR dans la thérapie génique de la mucoviscidose

par Stéphanie Lerondel

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie. Information Biologique Environnement et Santé

Sous la direction de Alain Le Pape.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    L'objectif de notre travail était de développer des stratégies d'imagerie radioisotopique afin d'optimiser la vectorisation d'un adénovirus CFTR administré par inhalation dans les territoires cibles du poumon, définis comme la trachée, les bronches jusqu'aux jonctions broncho-bronchiolaires (poumon central) tout en évitant les alvéoles. Pour cela, une technique de radiomarquage du vecteur viral par un isotope émetteur de rayons gamma, le Technétium 99m, a été mise au point. L'étude étant à réaliser chez le babouin, espèce la plus prédictive du dépôt pulmonaire chez l'homme, nous avons optimisé les caractéristiques physiques des aérosols afin d'obtenir une distribution principalement au niveau du poumon central. La nébulisation représentant un stress physique pour l'adénovirus qui entraîne une diminution de son potentiel de transfection, un nébuliseur permettant de respecter l'intégrité du vecteur a été sélectionné. Après l'administration de l'adénovirus radiomarqué aux animaux, son dépôt dans les différentes zones pulmonaires a été quantifié par imagerie scintigraphique. Des prélèvements au niveau du poumon ont permis de comparer la présence d'ADN viral et l'expression du gène CFTR aux prédictions de dépôt issues de l'imagerie radioisotopique. Pour l'application de cette démarche à l'homme, nous avons validé une modélisation basée sur l'utilisation d'un agent radiopharmaceutique courant, le 99mTc-DTPA. Préparé dans des conditions de formulation identiques à celles de l'adénovirus, c'est-à-dire en milieu de forte viscosité, le 99mTc-DTPA nébulisé s'avère prédictif du comportement de l'aérosol viral in vitro et in vivo. Cette approche scintigraphique constitue un nouvel outil pour le développement de nouveaux vecteurs et permettrait pour chaque malade de réaliser, préalablement à la thérapie génique, un examen visant à assurer l'efficacité et la sécurité du traitement.

  • Titre traduit

    Quantitative radioisotopic imaging for optimization of adenovirus-CFTR lung deposition for cystic fibrosis gene therapy


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 193-[43] p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 180-192

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T SC VIE TOURS 2000 2
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T SC VIE TOURS 2000 (2e ex)
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 3477
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.