Contribution à l'étude de l'illétrisme : Dynamique associative et stratégies des acteurs en formation

par Sylvie L'Heudé

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Georges Lerbet.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    Cette recherche, inscrite dans la dynamique de lutte contre l'illettrisme, s'éveille progressivement depuis un empirisme de praticiens pour s'articuler ensuite, par emboîtements, dans l'heuristique de la modélisation d'un système de formation illettrés/formateurs. L'état initial (1) de la recherche relève à travers, les entretiens menés auprès des acteurs (apprenants-formateurs), les concepts empiriques de marginalité, de souffrance, d'apprentissage et porpose une modélisation de la dynamique "souffrance/apprentissage" en l'insérant dans un triptyque théorique "illettrisme-lecture-apprentissage". Les références théoriques s'inspirent des auteurs comme G. Lerbet, M. Maffesoli,,E. Morin. L'état suivant (2) interroge les stratégies d'apprentissages, à travers une modélisation dépeinte sous la forme métaphysique d'une "roue de formation" intégrant Ressources-Contraintes-Finalités (R-C6F) des apprenants et des formateurs. La souffrance (noeud de changement, étudiée dans une approche transdisciplinaire, interroge la réalité de soi. La réflexion théorique s'appuie sur les travaux de H. Atlan, le Dalai͏̈ Lama, J. P. Dupuy, G. Durand, M. Serres, F. Varela. . . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (342, 328 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 294-323 p.Annexes.Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?