Assainissement urbain, organisation des villes et développement écologique : vers "l'autonomie durable" ?

par Issa Bakary Sangaré

Thèse de doctorat en Aménagement

Sous la direction de Serge Thibault.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'assainissement des villes est un domaine emblématique de l'évolution des problématiques de la gestion des interactions entre réseaux techniques urbains et environnement. Ainsi, on est passé d'une préoccupation majeure de " viabilisation technique " des villes (marquée par l'hygiénisme puis le développement de l'hydrologie urbaine) à l'émergence de la protection écologique de l'environnement naturel, avec la notion de " développement durable ". La thèse tente de rendre intelligible la problématique de la durabilité environnementale de l'assainissement urbain par un usage systématique de la théorie de l'autonomie (P. Vendryès). Après un récit sur l'histoire de l'assainissement des villes françaises (première partie), l'aspect environnemental de la durabilité de l'assainissement est assimilé à la coordination des processus d'autonomisation des deux milieux que ce domaine doit simultanément gérer : les espaces urbains et l'environnement hydrologique. L'autonomie de ces milieux intègre un aspect machinique et un aspect social. Le concept de " l'autonomie durable " entre villes et environnement hydrologique est ainsi élaboré (deuxième partie) : se basant sur les finalités et valeurs des interventions, il est normatif (cf. Ozbekhan). Ce concept nouveau paraît adapté pour appréhender et gérer l'écosystème qui émerge de l'interaction entre les espaces urbains et leur environnement hydrologique. Il introduit des implications multiples qui appellent aussi bien des développements théoriques sur le " modèle ", que des confrontations territoriales plus concrètes avec des modalités stratégiques et opérationnelles du développement durable urbainEnfin on illustre, avec l'agglomération de Tours, la difficulté de construire à une échelle intercommunale cette durabilité de l'assainissement. Des problèmes de connaissance des équipements se posent, et l'organisation des acteurs pour améliorer et gérer les interfaces fonctionnelles entre ville et environnement est laborieuse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 499 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 462-488

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Sciences sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TA43
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Sciences sociales.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA44
  • Bibliothèque : Ecole Polytechnique. Département Aménagement et Environnement. Centre de documentation et de Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : DA-TH-SAN-2000

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3089
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.