Etude et édition critique de quatre chansonniers de la première moitié du XVe siècle : manuscrits Paris, Bibliothèque nationale de France, Nouvelles acquisitions françaises 4379 (deuxième et troisième sections), Nouv. acq. fr. 6771 (troisième section) et Nouv. acq. fr. 4917

par Isabelle Ragnard

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Nicoletta Guidobaldi.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Quatre chansonniers conservés à la Bibliothèque nationale de France mais vraisemblablement copiés en Vénétie dans les années 1420-1435 rassemblent un corpus de soixante-quinze chansons polyphoniques françaises, seize ballate italiennes et trois motets latins. Notre recherche répond à un double objectif : décrire les manuscrits et les pratiques des copistes ; réaliser une édition critique de l'ensemble du corpus. Les résultats sont présentés en quatre volumes. Le premier volume rassemble les études concernant d'abord l'histoire des manuscrits et leur description codicologique et paléographique (première partie) puis l'origine française ou italienne des scribes et leurs pratiques de copie (seconde partie) ; l'attention est notamment portée sur : la mise en page, l'ordre de copie du texte et de la musique, l'adéquation des mots et des notes. Enfin, ce tome s'achève par l'apparat critique des éditions musicales (troisième partie). Il introduit les trois volumes, suivants, consacrés à l'édition littéraire et musicale des quatre-vingt quatorze œuvres copiées dans les quatre manuscrits. Trois types d'éditions sont proposés : la transcription diplomatique et l'édition critique des textes (volume II), l'édition musicale complète de chaque chansonnier (volume III) et l'édition musicale synoptique des chansons diffusées dans plusieurs sources musicales (volume IV). Dans ce dernier volume, les versions concordantes - provenant d'une quarantaine de manuscrits musicaux - sont transcrites individuellement et disposées sous les voix du chansonnier de référence. Cette présentation permet d'identifier les variantes tout en conservant leur environnement polyphonique et poétique. Ce travail s'inscrit dans une perspective globale visant à accroitre les connaissances sur les modes de production, la diffusion et l'utilisation des manuscrits musicaux dans la première moitie du XVe siècle.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (464 p., 219, 201, 196 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 412-437 (455 ref.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris4 (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Clignancourt.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T.216 (1-4)
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MMc 425

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Ecole normale supérieure. Bibliothèque d'Ulm - Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.