Art vocal, art de gouverner : la musique, le prince et la cité en Italie du Nord, 1560-1610

par Florence Alazard

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gérald Chaix.

Soutenue en 2000

à Tours .


  • Résumé

    Traitant de quatre cours italiennes à la fin du XVIe siècle (Florence, Ferrare, Mantoue et Venise), cette thèse montre que la musique - à la fois sa pratique et les discours qui sont tenus sur elle - n'est pas seulement utilisée par les princes comme un instrument politique dont l'efficacité est mesurable, mais est aussi comprise par les contemporains comme un langage nécessaire pour décrire et expliquer le fonctionnement politique des états. S’appuyant sur les nombreuses études que les musicologues ont conduites sur le mécénat, cette thèse n'envisage pourtant pas de reconsidérer cette question. La première partie témoigne de l'omniprésence de la musique en analysant trois objets. La musique organise l'espace urbain ; la partition musicale permet au prince de s'approprier l'œuvre ; les descriptions imprimées des intermèdes manifestent à la fois la volonté du prince d'imposer une seule interprétation du spectacle et son souci d'en multiplier les effets - à l'attention des cours étrangères, par exemple. La deuxième partie montre que l'art vocal peut être conçu comme une forme du discours politique : par exemple, les musiciens, même lorsqu'ils ne semblent s'intéresser qu'a des problèmes strictement musicaux, se préoccupent en fait de questions politiques. De même, la métaphore musicale apparait comme nécessaire pour décrire et comprendre la vie des hommes en société. La troisième partie envisage l'art vocal comme un moyen d'agir en politique. La question des effets de la musique passionne tous les humanistes pour qui la musique, puisqu'elle est supposée agir sur les hommes, doit les changer et les rendre capables de vivre en société. Il est alors possible de dessiner une esthétique politique de la musique : le dernier chapitre envisage les modalités esthétiques par lesquelles les musiciens traduisent l'inscription de l'art vocal dans le domaine politique.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Minerve à [Paris]

Art vocal art de gouverner : la musique, le prince et la cité en Italie à la fin du XVIe siècle


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (457 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 398-422 (380 ref.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MAG.4°1794
  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par Minerve à [Paris]

Informations

  • Sous le titre : Art vocal art de gouverner : la musique, le prince et la cité en Italie à la fin du XVIe siècle
  • Dans la collection : Épitome musical , 1292-4989
  • Détails : 1 vol. (371 p.)
  • ISBN : 2-86931-104-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 353-368. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.