Emission photonique dans un microscope a effet tunnel. Application a l'etude de nano-contacts metal/semiconducteur

par ANNE CARLADOUS

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Jacques Beauvillain.

Soutenue en 2000

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La jonction pointe-surface d'un microscope a effet tunnel (stm) est, de part sa geometrie singuliere, le siege d'un grand nombre de phenomenes physiques elementaires qui elargissent le domaine d'application de ce dispositif. Depuis quelques annees, plusieurs techniques experimentales derivees ont vu le jour autour du stm et font de cet outil de caracterisation un sujet de recherche fondamentale. Nous avons ainsi mene une etude des differents processus radiatifs pouvant avoir lieu au sein de la jonction tunnel d'un stm dans l'air. Tout d'abord, une emission de photons a ete detectee sur des surfaces semiconductrices d'arseniure de gallium passivees a l'huile de paraffine. Les spectres de la lumiere emise permettent d'identifier clairement l'emission photonique observee : elle provient de recombinaisons radiatives de paires electron-trou dans le semiconducteur massif. Une emission de photons dans un stm a aussi ete detectee dans l'air sur des surfaces d'au. Par comparaison avec les resultats precedents obtenus sous ultra vide (uhv) et les recentes avancees theoriques, cette emission de lumiere a ete attribuee a la desexcitation radiative de plasmons localises entre la pointe et la surface, ces modes etant excites par les electrons tunnels inelastiques. Des molecules d'alcanethiols ainsi que des nanotubes de carbone ont ete deposes sur ces surfaces metalliques. Une emission lumineuse a alors ete observee. Le role des molecules et des nano-objets dans l'emission lumineuse a ensuite ete discute. Enfin, par un processus de croissance de type volmer-weber, des ilots d'or tridimensionnels ont ete fabriques par depot de films minces metalliques sur un substrat de molybdenite. Des proprietes surprenantes de l'emission photonique ont alors ete mises en evidence sur ces echantillons ouvrant la voie a une nouvelle application de l'emission de photons dans un stm. Par l'intermediaire de l'analyse spectrale de la lumiere emise, il est possible d'acceder a la caracteristique courant-tension de l'interface au/mos 2. Des differences dans la nature du contact metal/semiconducteur sont alors apparues entre plusieurs echantillons : une resistance a l'interface au/mos 2 a ete mise en evidence ainsi qu'une diode schottky.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 226 p.
  • Annexes : 101 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2000TOU30104
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.