Structure et propriétés immunomodulatrices de lipoglycannes atypiques : les lipoarabinomannanes mycodermiques

par Jérôme Nigou

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de Germain Puzo.

Soutenue en 2000

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les lipoarabinomannanes a coiffes mannosyles (manlam) sont des lipoglycannes de l'enveloppe des mycobacteries a croissance lente, telles que mycobacterium tuberculosis, l'agent etiologique de la tuberculose humaine. Les manlam, capables d'inhiber le pouvoir microbicide des macrophages, sont consideres comme des facteurs de virulence des mycobacteries pathogenes. L'objectif de cette these a ete de resoudre l'heterogeneite des manlam de mycobacterium bovis bcg, afin de preciser leur structure et les bases moleculaires de leurs proprietes immunomodulatrices. L'optimisation du protocole de purification a permis l'isolement de deux fractions independantes, appelees parietale et cellulaire, de manlam et de composes de structure voisine : les lipomannanes (lm) et les arabinomannanes (am). L'analyse structurale des manlam, lm et am a ete focalisee sur les deux domaines supportant les activites biologiques : l'ancre phosphatidyl-myo-inositol et les coiffes mannooligosaccharidiques. Une forte heterogeneite de l'ancre des manlam et des lm, provenant de variations dans le nombre, la position et la nature des acides gras, a ete mise en evidence par rmn et par degradations chimiques. Elle a ete partiellement resolue par chromatographie d'interaction hydrophobe, permettant l'obtention de manlam differant par leur degre d'acylation. Une abondance statistique de chacun des motifs structuraux de coiffes a ete determinee, sur les manlam et am, par electrophorese capillaire couplee a une detection par fluorescence induite par laser. L'etude comparative de l'ancre et des coiffes de manlam, de differentes souches de m. Tuberculosis : erdman, h37rv et h37ra, a montre des differences permettant d'apprehender sous un nouveau jour les interactions entre les manlam et leurs proteines cibles chez l'hote. De plus, nous avons etabli que les manlam peuvent inhiber la secretion d'il-12, cytokine essentielle de l'immunite antimycobacterienne, par les cellules dendritiques humaines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 212 p.
  • Annexes : 340 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2000TOU30093
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.