Etude de la decomposition sous l'effet de decharges couronne de deux dielectriques gazeux haute pression (400 kpa) : l'hexafluorure de soufre (sf 6) et le melange hexafluorure de soufre (10%) - azote (90%)

par LAURENCE VIAL

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Joseph Casanovas.

Soutenue en 2000

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail porte sur la decomposition du sf 6 et du melange sf 6-n 2 (10%-90%) haute pression (400 kpa) sous l'effet de decharges couronne continues de polarite negative ou alternatives 50 hz en presence ou non d'eau ou d'oxygene. Les objectifs en sont l'evaluation des effets de l'eau, du dioxygene et du type de decharge sur la formation des produits de decomposition dans les deux phases gazeuses et la comparaison des stabilites chimiques du sf 6-n 2 et du sf 6 pur dans tous les cas etudies. Les produits formes sont : sof 4, so 2f 2 (sf 4+sof 2), so 2, s 2f 1 0, s 2of 1 0, s 2o 2f 1 0, s 2o 3f 6, nf 3, sf 5nf 2, (sf 5) 2nf, n 2o et co 2, doses par chromatographie en phase gazeuse. Les essais menes en presence d'eau (0,1 - 0,3 - 0,5%), surtout dans le melange, ont mis en evidence que : - l'ajout de quantites importantes d'eau (0,3%) inhibe la production des sous-produits dont la formation fait appel au sf 5 (les plus importants sont sof 4, so 2f 2 et s 2f 1 0), - le (sf 4+sof 2) devient majoritaire a la place du (sof 4+so 2f 2). En l'absence d'impuretes ajoutees, les quantites globales de sous-produits formes dans le sf 6 et le sf 6-n 2 se sont averees tres proches : par contre, la quantite totale est plus grande dans le sf 6-n 2 que dans le sf 6 pur en presence de 0,3% o 2 et au contraire, plus petite avec 0,3% d'eau ; c'est quand meme avec l'eau que nous avons mesure la formation la plus importante de sous-produits dans les deux phases gazeuses. Au total, les resultats obtenus montrent que la quantite de sous-produits gazeux formes dans le sf 6-n 2 (10-90) est beaucoup plus importante que ne le laisserait prevoir la proportion en sf 6 de ce melange. Ce resultat decoule principalement du fait que la dilution des fragments du sf 6 dans n 2 inhibe les reactions de reformation du sf 6 au profit des reactions d'hydrolyse et/ou d'oxydation qui conduisent a la formation des oxyfluorures de soufre. Il est important de noter que cet effet de dilution est egalement responsable de la tres faible production du s 2f 1 0 dans le melange.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 198 p.
  • Annexes : 116 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2000TOU30066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.