Marginaux et citadins. Construire une urbanité métisse en Amérique latine. Etude comparée des barrios de Caracas (Vénézuela) et des villas d'El Alto de La Paz (Bolivie)

par Virginie Baby-Collin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Claude Bataillon et de Jérôme Monnet.

Soutenue en 2000

à Toulouse 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La ville, caracterisee par la densite des interactions sociales, est aussi porteuse de processus d'exclusion (en france), terreaux de l'underclass etats-unienne, de la marginalite latino-americaine. A partir d'un corpus de huit quartiers marginaux caraqueniens et alteniens, est questionnee la marginalite spatiale, puis son report social sur les populations residentes (par le biais d'indicateurs sociaux, demographiques, culturels et economiques) l'analyse revele que la marginalite est inapte a rendre compte des formes d'integration observees, inoperante pour caracteriser de situations devenues majoritaires dans les metropoles latino-americaines. Par un renversement de perspective, les modes de construction citadine montrent que, envisages comme des sujets actifs et non plus comme des objets predetermines, les citadins des marges s'inscrivent dans la ville par leurs experiences spatiales, comme ils s'affirment de la ville, deployant des echelles d'appartenance emboitees dependant de facteurs divers (role du temps, de la maison, des reseaux relationnels) les citadins de pratiques et de coeur sont cependant marginalises par des discours souvent reintegres emanant des elites formelles. Face a cette citadinite tronquee d'une citoyennete negligee, les habitants des marges affirment leur droit a la ville. Si les associations de quartier et certaines ong sont discreditees par leur clientelisme, l'emergence d'acteurs collectifs prend corps sur les bases territoriales des quartiers, quand les mobilisations sont portees par des leaders motives, mais aussi au sein de groupes religieux, sur des bases generiques ou generationnelles. La metropole semble fragmentee entre formels et informels, affectee par un repli sur des zones de residence et de loisirs reserves, bien que subsistent des interstices partages. Mais plus encore, les urbanites - tant les interactions sociales que les rapports entretenus a l'espace urbain - se metissent : les habitants des marges evoluent entre marginalite et citadinite, entre integration et exclusion, dans cet entre-deux instable, ce va-et-vient entre valeurs distinctes qui caracterise le metissage. Integrant et se reappropriant cultures et territoires de la formalite, generant rejets, confrontations, mais aussi incorporations de l'informel par le formel, ils participent a l'elaboration permanente de l'urbanite metisse, dans un processus d'echan


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 620 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre interdisciplinaire d'études urbaines. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.