Exploration des processus phonologiques, lexicaux et sémantiques de compréhension du langage oral en potentiels evoqués et en imagerie par résonance magnétique fonctionnelle

par Guillaume Thierry

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-François Démonet.

Soutenue en 2000

à Toulouse 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le langage est propre a l'espece humaine. La presente these est une approche comparee des mecanismes cerebraux de comprehension des mots entendus en trois etapes. 1. Nous avons compare les jugements semantiques categoriels (nature negative ou positive d'adjectifs et taille d'animaux) et la detection de phonemes particuliers ([d] et [b]) en potentiels evoques (pe), reproduisant ainsi une experience princeps en tomographie par emission de positons. Les processus semantiques ont manifeste une cinetique significativement plus rapide que les processus phonologiques (de 110 ms environ). Outre une asymetrie en faveur de l'hemisphere gauche pour les processus phonologiques, l'etude a montre que ces derniers faisaient plutot l'objet d'un traitement sequentiel alors que les processus semantiques etaient plutot paralleles. 2. Nous avons ensuite compare la detection de phonemes et la repetition de pseudo-mots en imagerie par resonance magnetique fonctionnelle. Les patterns spatio♭ temporels de reponses hemodynamiques evoquees ont suggere un traitement par paliers pour la detection et un couplage en ligne des aires auditives associatives (aire de wernicke) avec les aires impliquees dans la boucle phonologique (aire de broca, gyrus supramarginal) pour la repetition. 3. Nous avons compare temporellement la categorisation semantique (objet naturel versus manufacture) et la categorisation de genre (masculin versus feminin) en pe. La primaute temporelle des processus semantiques a ete montree (84 ms d'avance sur les processus grammaticaux). De facon generale, les resultats annoncent une possible convergence spatio-temporelle entre mecanismes de comprehension et de production des mots, le sens etant premier, la syntaxe seconde et la conscience phonologique troisieme. L'utilisation des concepts issus de la psycholinguistique associes a une neuroimagerie fonctionnelle multimodalitaire permet d'envisager de grands progres dans la specification des modeles de comprehension du langage.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (263 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.