Les figures du dictateur dans le théâtre contemporain (Jules Romains, Armand Gatti, Peter Weiss, René Kalisky, Dieter Forte, Gaston Salvatore)

par Ingeborg Habedank Kraemer

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Alain Cozic et de Duarte Mimoso-Ruiz.

Soutenue en 2000

à Toulouse 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La premiere moitie du xxe siecle peut etre consideree comme l'ere des dictateurs en europe. Par contre, la fin du siecle ne confirme pas seulement l'ecroulement de ces systemes totalitaires, mais aussi la faillite morale et politique de ces ideologies utopiques. Ces dictateurs historiques sont discredites pour leur volonte de puissance absolue et pour leurs promesses chimeriques, ils sont denonces car ils ont cause un grand nombre de pertes humaines. Les dramaturges qui prennent ces personnages historiques et contemporains comme modeles pour leurs figures theatrales representent essentiellement deux aspects caracteristiques : les mecanismes de la seduction demagogique et les consequences terribles d'une << persuasion coercitive >>. Les pieces choisies montrent et les moyens de la mythification du dictateur et les souffrances humaines subies par la terreur totalitaire. Le theme central devoile l'imposture de ces personnages, divinises pendant leur regne. Certes, les procedes de demythification varient d'un dramaturge a l'autre, mais leur souci commun consiste a condamner le portrait d'une figure sacree. Le persiflage et la derision participent d'une maniere efficace a ridiculiser la figure toute puissante. Les dramaturges revelent derriere l'image mythique un homme banal et mortel, un menteur criminel et un faux prophete avec ses faiblesses et ses incapacites. Les pieces n'insistent pas seulement sur la falsification de la realite par la propagande mensongere, mais aussi sur l'elaboration systematique d'un personnage divinise. Si les dramaturges negligent certains elements reels et simplifient la complexite politique, ils soulignent pourtant une complicite irrationnelle entre la volonte du dictateur et l'attente d'un peuple abuse. Cette magie charismatique est denoncee par l'analyse de divers aspects typiques : la vacuite du dogme politique, la persuasion indirecte par le symbolisme omnipresent, par le culte du dictateur, par l'exploitation de l'art au service du systeme. Cependant, la representation de la monstruosite de ces figures totalitaire et leur surveillance policiere du caractere terroriste a travers le calvaire des adversaires, des exclus, des ennemis reste le theme central du theatre politique. La destruction de la figure ne peut pas effacer les pertes humaines, la degradation des valeurs et le deperissement de la liberte.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 334 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.