Terrorisme, criminalité organisée et défense

par Christian Chocquet

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de François Dieu.

Soutenue en 2000

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    La multiplication des références aux menaces nouvelles dans les études relatives à la défense invite à s'interroger sur la nature exacte des organisations criminelles et terroristes et sur leur capacité réelle à menacer les intérêts vitaux des démocraties occidentales. Les termes de « terrorisme » et de « criminalité organisée » ne faisant pas l'objet de définitions universellement reconnues, seule l'observation des phénomènes permet de conduire utilement l'analyse. L'étude des organisations et de leurs activités montre qu'elles ne sont qu'exceptionnellement en mesure de mettre en jeu les équilibres vitaux ressortissant au domaine de la défense. Il s'agit de puissances de fait dont les moyens financiers et la capacité de nuisance sont régulièrement remis en cause par les luttes internes, la concurrence des autres groupes et l'action des services répressifs. Si les plus structurées d'entre elles présentent la capacité de s'adapter en permanence et d'assurer une certaine pérennité, elles ne sont que rarement en mesure de conduire des stratégies cohérentes à long terme, ni au sein des états, ni dans la société internationale. La multiplication des activités criminelles dans la société internationale, sans relever de la défense au sens strict, justifie que les problématiques de sécurité intérieure et extérieure, autrefois totalement distinctes, fassent l'objet d'une meilleure coordination. La dimension criminelle de certains phénomènes relevant de la sécurité extérieure des états implique que l'autorité judiciaire soit davantage impliquée dans cette coopération.

  • Titre traduit

    Terrorisme, organised crime and defence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (509 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 464-496

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-2000-65

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.